Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 22:45

La guerre, de Bagdad à la gare du Nord

Milliere Guy - mercredi 19 septembre 2007

terrorisme, islamisme

La semaine dernière, où le général Petraeus et l’ambassadeur Crocker ont présenté leur rapport, a été celle du sixième anniversaire du 11 septembre. Cela a permis de voir à quel point la plupart des commentateurs européens ont la mémoire courte et des sentiments pervertis.

L’horreur absolue et sans précédent des attentats qui ont frappé les tours jumelles à New York a semblé ne plus être qu’un épiphénomène banal. La plupart de ceux qui ont parlé ont dit, au mieux, que, pour une fraction de seconde, nous nous étions tous « sentis américains ». Mais pour ajouter aussitôt que le sentiment de compassion avait été très vite gâché par la « violente réaction » américaine.

Si, bien sûr, le gouvernement américain avait adopté la pose de la méditation masochiste et s’était demandé, d’un air repentant, ce que les États-Unis avaient fait pour attirer autant de haine, s’il avait ouvert une période de mortification, les commentateurs auraient été contents. Mais a prévalu à Washington et dans tout le pays, un sentiment d’outrage et de colère : attaquer les États-Unis, c’est attaquer la liberté, a-t-on entendu dire.
On a parlé, très vite, de guerre contre le terrorisme islamique, et celui-ci a été présenté comme un nouveau totalitarisme. La guerre, depuis, est en cours. Elle est au cœur des débats outre Atlantique. En Europe et en France, non seulement on ne dit pas que c’est une guerre, mais les commentateurs, pour la plupart, en attribuent la responsabilité à l’administration Bush.

On rappellera ici aux égarés, aux collabos, et à tous ceux qui gobent la sous-information télévisée quotidienne en pensant,

 

comme les victimes béates décrites par Aldous Huxley dans « Le meilleur des mondes », qu’ils reçoivent la dose requise de Vérité, que la guerre en cours est planétaire, qu’elle touche les cinq continents, et que l’Europe n’y est pas une simple spectatrice.

Un totalitarisme ne connaît que la victoire complète ou la défaite absolue, et ignore les compromis et les demi-mesures. On dira à ceux qui sont en retard de trente ans en termes de réflexion que la guerre présente n’a rien à voir avec les guerres qui l’ont précédée, puisqu’elle est guerre de l’ère du réseau, d’Internet, de la miniaturisation des armes, et de l’asymétrie. Il y a d’un côté les États-Unis attaqués parce qu’ils sont le seul pays à avoir encore la force et la détermination requises pour défendre la liberté.

Il y a, du côté des États-Unis, tous ceux qui aspirent à être ou à rester libres, et cela inclut divers gouvernants d’Europe, plus particulièrement en Europe centrale où le souvenir du poids écrasant d’un totalitarisme précédent reste assez vif pour que la tentation de succomber à un autre totalitarisme ne soit pas prédominante. Il y a, dans cette catégorie encore, Israël, Taïwan, le Japon, l’Australie, le Canada, ainsi que tous ceux qui, de par le monde, aspirent à être délivrés de la servitude et de l’oppression, et parmi eux, j’insiste sur ce point, on compte de nombreux musulmans.

Il y a de l’autre côté, celui de l’ennemi, le barbu métrosexuel qui use de teinture noire et qui fait des cassettes vidéos dans la cave où il croupit, la nébuleuse appelée al Qaida qu’il est censé diriger, les divers groupes islamistes disséminés un peu partout, mais aussi les fanatiques au pouvoir à Téhéran. Sont alliés à cet autre côté la Russie poutinienne, la Chine néo-communiste, le dictateur vénézuélien Chavez. 

Jouent le rôle d’alliés
de cet autre côté les démocrates américains qui misent ignominieusement sur la défaite de leur propre pays pour tenter de gagner les élections en 2008, les gauches et les extrême droite européennes, qui, les unes et les autres, n’ont jamais aimé la liberté et jamais rien compris au cours du monde, et, aussi, nombre de commentateurs européens. Ces derniers savent-ils ce qu’ils font ?

Je préfère me dire que ce sont des imbéciles plutôt que les soupçonner de disséminer erreurs et faussetés de manière volontaire, cynique, délibérée. Je ne veux penser qu’ils souhaitent la victoire de l’islam radical qui, s’il devait régner sur le Proche-Orient, finirait assez vite par régner aussi sur l’Europe. Ce qui se joue à Bagdad ou à Kandahar trouve ses prolongements dans les banlieues françaises et européennes. Ce qui s’est passé, voici peu, aux alentours de la gare du Nord à Paris pourrait, si l’ennemi n’est pas écrasé, avoir des allures de simple plaisanterie.


En Irak, se joue le sort de la civilisation

Milliere Guy - mercredi 12 septembre 2007

irak, islamisme
Quand cet article paraîtra, le général Petraeus aura rendu son rapport sur la situation en Irak. Il aura fait état d’avancées stratégiques, de difficultés persistantes, et de la nécessité de poursuivre les efforts. Les démocrates auront cherché de quoi alimenter critiques et polémiques, quelques républicains les auront rejoint, Bush aura tenu le cap. Faisons un bilan provisoire.

D’abord, fallait-il intervenir et libérer l’Irak ? Oui. La guerre de 1991 s’était achevée par des massacres de masse parmi les shiites. Elle avait laissé Saddam au pouvoir et celui-ci continuait à se conduire de manière abominable vis-à-vis de la population. Le pays était victime d’un embargo dont les plus humbles souffraient tandis que la nomenklatura du régime prospérait. Saddam soutenait diverses organisations terroristes et seuls ceux qui pensent qu’aucun Kurde n’a été gazé peuvent avoir l’impudence de dire qu’il n’y avait pas d’armes de destruction massive en Irak.

Deuxième question : la guerre a-t-elle été bien menée ? La réponse, là, doit être plus mitigée. D’une part, les sordides manœuvres chiraco-villepiniennes ont retardé les opérations, divisé l’Europe et conduit à faire qu’une action simultanée depuis le Nord et le Sud est devenue impossible : la France de l’époque a eu un réel pouvoir de nuisance. D’autre part, si la chute de Bagdad s’est passée de la façon prévue, les opérations de stabilisation ont ensuite été menées sur un mode qui n’a pas été optimal et qui n’a été rectifié qu’assez tardivement. Des entraves ont existé, donc. Des décisions malencontreuses ont été prises, dont la rectification a fini par s’effectuer. Des morts auraient pu être évitées, mais, je le répète : la critique est aisée, et l’art bien plus difficile.

Troisième question : au-delà du fait qu’elles ont été, incontestablement, une nuisance, les sordides manœuvres chiraco-villepiniennes pouvaient-elles être justifiées en quoi que ce soit ? La réponse doit être : clairement et absolument non. Chirac, Villepin, et leurs complices Schröder et Poutine, ont essayé de sauver un dictateur aux intentions génocidaires explicites.
Non seulement, ils ont fracturé l’Europe et nui à l’efficacité militaire de la coalition, mais ils ont ainsi envoyé une sorte de message de solidarité aux islamo-terroristes qui n’a pas été sans conséquences jusqu’à ce jour. Les propos parlant d’unilatéralisme sont absolument malhonnêtes et reposent sur une amnésie très sélective (les opérations en Bosnie et au Kosovo n’ont pas été effectuées avec l’aval de l’ONU, mais n’ont pas été fustigées par la France parce qu’elle était partie prenante). Les propos « déplorant » les difficultés ultérieures et louant la « sagesse » de la France sont bien davantage que malhonnêtes, sauf pour ceux qui considèrent « sage » de fermer les yeux sur des crimes de masse, de soutenir de facto le terrorisme et de se laver les mains dans le sang des morts.

Les propos disant que la libération de l’Irak a renforcé le terrorisme reposent sur une non-compréhension absolue de ce que sont les terroristes, et sur l’idée que l’apaisement peut fonctionner avec ce genre de gens : ce qui est exact est que les terroristes se sont acharnés sur l’Irak aux fins que celui-ci ne connaisse pas de répit. Fort heureusement, Sarkozy et Kouchner ont commencé à tenir un discours plus juste et à restaurer l’honneur de la France.

Ultime question : et maintenant ? Il importe de faire preuve de lucidité. L’Irak n’est pas en guerre civile : il est le champ de bataille où s’affrontent terroristes djihadistes soutenus par l’Iran, la Syrie et al Qaida d’une part, et forces de la civilisation d’autre part. Les forces de la civilisation doivent impérativement l’emporter pour que survive la civilisation. Tout terrain cédé aux terroristes djihadistes permettraient à ceux-ci de se sentir galvanisés et de mener plus loin leurs opérations de destruction des sociétés ouvertes.

Les États-Unis ne céderont pas. Fin 2001, Bush a dit qu’il s’agissait d’une guerre plus vaste, qui serait longue. La cohorte brinquebalante où se mêlent extrême gauche, extrême droite, gaullistes français, islamistes, amis des dictateurs et des tortionnaires, continuera à pérorer, invectiver et trépigner, mais elle sera du côté des vaincus. La liberté a souvent été menacée au fil de l’histoire. Ses ennemis avoués ou inavoués, conscients ou inconscients n’ont jamais gagné.


L'image “http://www.les4verites.com/images/interface/head3.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Le WEB Résistant
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :