Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 03:21

lundi 25 février 2008

Civilisation, cultures et religions: Nicolas Sarkozy en pleine confusion.

Les discours du Président de la République à Rome, en Arabie Saoudite et devant le CRIF suscitent un malaise général. Les Français s’indignent du décalage observé entre ces appels à la spiritualité et le style de vie affiché par leur auteur. Les plus lucides soupçonnent une volonté de modifier la loi de 1905 afin de faire financer la construction de mosquées par les contribuables tandis que les idiots utiles des autres religions s’en réjouissent dans l’espoir de recueillir quelques miettes en faveur de leur chapelle. De son coté , la gauche laïque fait grand bruit alors qu’elle a violé la laïcité en donnant libre cours à un matérialisme sectaire qui a gangrené l’enseignement public et en fermant pieusement les yeux sur les incidents scolaires provoqués par les islamistes. De même, les socialistes, avec Ségolène Royal vilipendent les sectes d’origine américaines mais ne trouvent rien à dire à l’encontre du Salafisme qui représente pourtant la secte la plus dangereuse installée sur notre territoire. Enfin, le comble de l’hypocrisie est atteint lorsque ces vierges offensées placent leurs enfants dans des écoles religieuses afin de les protéger de la mixité sociale et de la faillite de l’éducation nationale.

On nous dit aussi que Nicolas Sarkozy veut fédérer les différentes cultures qui cohabitent d’une manière de plus en plus conflictuelle en s’appuyant sur un regain du sentiment religieux. On invoque ici le modèle américain mais on commet alors un grave contresens. En effet, dans l’esprit de la philosophie du 18 éme siècle qui a inspiré la constitution américaine, le mot « Dieu » désigne la Raison universelle et ne renvoie pas aux divinités des différentes religions. Ce « Dieu des philosophes » (1) qui régit les lois naturelles de l’univers et l’évolution des sociétés humaines se fonde sur la raison et la liberté de conscience qui en est la condition. Il en découle une « religion naturelle » qui postule que les sciences et les techniques permettent un progrès illimité ouvrant la route du bonheur à l’humanité. Le mot « Civilisation » désigne ce progrès que Condorcet représente sous la forme d’une échelle où viennent s’étager les différentes cultures en fonction de leur participation plus ou moins grande à la Raison universelle (2). Il en résulte une hiérarchie des cultures déterminée à partir de leurs positions respectives sur cette échelle. Pour progresser, elles doivent éliminer les croyances et coutumes qui contredisent la raison et peuvent alors cohabiter en paix, tout en préservant leur spécificité, dans la mesure ou elles tendent vers le même socle de valeurs.

Ce processus s’applique aussi aux individus. Chaque homme est déterminé à sa naissance par la culture de ses parents (langue, religion, coutumes) mais sa liberté consiste à placer la raison au gouvernail. Le sauvage suit uniquement les pulsions déterministes de sa culture ambiante. Le civilisé les juge et les tempère. L’identité d’un peuple ou d’un individu résulte toujours d’un dosage entre ce qui émane de la culture et ce qui se construit à partir de l’exercice de la raison.

Je doute que Nicolas Sarkozy reprenne à son compte cette conception de la Civilisation d’autant plus qu’elle est aujourd’hui combattue par le « politiquement correct » qui propage le matérialisme et le relativisme dans les médias et dans les moindres recoins de l’éducation. Le mot Civilisation n’est plus utilisé que dans un sens péjoratif. De plus, dès lors qu’il n’existe plus ni bien ni mal, dès lors que la vérité devient relative à chaque culture, la notion de progrès s’évanouit et avec elle l’idée d’une hiérarchie. Toutes les cultures deviennent égales y compris dans leurs aspects les plus détestables. Critiquer une société basée sur le cannibalisme relève désormais du racisme culturel! Voila où nous sommes parvenus au terme de ce voyage au bout de la déraison (3).

Ces considérations éclairent les phénomènes que nous vivons au quotidien. Sur le plan international, la diversité culturelle incline légitimement chaque peuple à revendiquer son indépendance mais cette fragmentation, faute de tendre vers des valeurs civilisatrices communes, nous fait revenir au tribalisme et aux guerres absurdes. De même, la cohabitation sur un territoire de cultures différentes en l’absence de tout élément fédérateur, conduit au communautarisme et à des guerres civiles ethniques ou religieuses.

Face à ce péril inéluctable, Nicolas Sarkozy se fourvoie en croyant trouver dans la religiosité le moyen de fédérer des cultures antagonistes. Loin d’assurer l’harmonie, ses propos ne peuvent qu’aggraver les phénomènes conflictuels que nous connaissons déjà. Notre Président devrait au contraire restaurer la notion de Civilisation, en rappelant que l’identité de la France moderne s’est construite à partir de sa culture chrétienne et de sa contribution éminente aux lumières.

Gérard Pince


1- Au sujet du « Dieu des philosophes », on se reportera à « La profession de foi du vicaire savoyard » de Rousseau. Ce sont en effet les philosophes français qui ont élaboré tous ces concepts avant de les exporter en Amérique. A noter que cette « religion naturelle » s’est appliquée en France avec le culte de l’Etre suprême instauré pendant la révolution.
2- Les adjectifs civilisé ou policé existaient déjà dans notre langue mais le mot « Civilisation » est apparu en 1756 sous la plume de Mirabeau. En ce sens, le mot n’admet pas de pluriel puisqu’il désigne un processus unique et universel. Par la suite, on a confondu à tort Civilisation et cultures en évoquant, par exemple, les « civilisations inca ou chinoise ».
3- Pour plus de détails se reporter à
www.freeworldacademy.com/globalleader/agendacont.htm



Ayaan Hirsi Ali à Paris: vers un élargissement de la Résistance.


lundi 4 février 2008

Le plan Harpagon.

Le rôle d’un économiste ne consiste pas à radoter les pensées des auteurs du 19 éme siècle. Il ne se limite pas non plus au maniement des équations macroéconomiques qui intéressent surtout les spécialistes. Si l’économie a un sens, elle doit pouvoir se décliner en conseils à l’usage du grand public. Cet article s’adresse donc aux classes moyennes et surtout aux retraités qui risquent de souffrir du regain de l’inflation.

Les français estiment en effet que leur pouvoir d’achat se dégrade. Pourtant, la consommation des ménages a progressé plus vite que le PIB entre 2002 et 2006 (1). Ce paradoxe s’explique aisément: les chiffres de l’INSEE montrent que ce sont les catégories des 5% les plus riches et des 10% les plus pauvres qui ont bénéficié des plus forts gains de pouvoir d’achat (2). L’enrichissement de l’élite et la distribution d’allocations aux flux de nouveaux arrivants se sont réalisés au détriment des classes moyennes qui ont donc raison de protester. Elles ont aussi la possibilité de réagir en s’inspirant de quelques idées simples.

En premier lieu, sachez que vos épargnes exciteront de plus en plus les convoitises du gouvernement au fur et à mesure que la crise financière ira en s’aggravant. Dès à présent, le pouvoir vous encourage à consommer et investir alors qu’en réalité, plus vous dépensez, plus vous payez d’impôts et donc plus vous vous appauvrissez. En effet pour un achat de 100 euros, vous n’obtenez que 50 euros de marchandises, la différence étant comblée par les taxes et impôts prélevés par le gouvernement.

Dans ce contexte, comment protéger vos revenus des hausses de prix ? Comment dépenser moins et plus judicieusement? Tout d’abord, profitez des biens et services gratuits ou subventionnés. En particulier, ne vous restreignez surtout pas en matière de dépenses de santé. La part de gâteau que vous n’aurez pas consommée, dans un souci de civisme, sera de toutes façons dilapidée par les prédateurs. De même, au lieu de payer de l’essence hyper taxée, des parkings et des contraventions, utilisez les transports en commun et assistez aux spectacles offerts par les mairies. Certes, les prestations s’avèrent souvent médiocres mais leur gratuité compense leur moindre qualité!

Il faut aussi passer au peigne fin toutes les dépenses contraintes (charges du logement, primes d’assurance, impôts, remboursements de crédits et abonnements). Entre 2001 et 2006, ces dépenses sont passées de 50% à 75% du revenu des ménages modestes (3) au point qu’il ne leur reste que de l’argent de poche pour l’habillement et l’alimentation. Commencez donc par supprimer les abonnements inutiles. Est il nécessaire de s’abonner à 36 chaînes de télévision alors que les 5 non cryptées suffisent déjà à votre désinformation? De même, inutile d’acheter des journaux puisque l’Internet vous apporte toute l’information mondiale à domicile.

Il faut aussi réagir aux hausses scandaleuses de l’alimentation. Approvisionnez vous en produits de base (pâtes, riz, sucre, café, conserves) dans les magasins « hard discount » qui sont 30% moins chers que les succursalistes ordinaires. Par ailleurs, il convient de sanctionner nos « chers paysans » qui s’enrichissent à nos dépens: comment justifier que le gigot néo-zélandais se vende au détail à 7 euros le kilo contre 30 euros pour le gigot français? Achetez donc le plus possible hors zone euro: par exemple, alors que les prix des fruits d’origine « France » atteignent des niveaux ridicules, reportez vous sur les bananes et les oranges importées qui affichent des prix raisonnables (4).

En matière de patrimoine, l’incertitude économique impose la plus grande vigilance. A la différence des guichetiers de banque et des chroniqueurs de presse, je n’ai pas de recettes miracles garantissant un enrichissement rapide mais je peux néanmoins vous rappeler quelques principes simples. En premier lieu, feignez la surdité dès que vous entendez des gros mots comme solidarité, donations, partage, prêts personnels etc. Abstenez vous d’investir dans les « Start up » qui disparaissent aussi vite que les gazelles dans la brousse africaine. Proscrivez toutes les opérations de défiscalisation dans les DOM qui ont déjà ruiné beaucoup d’épargnants. Evitez de faire la charité en faveur d’associations caritatives ou religieuses qui enlèvent des enfants au Tchad ou forment des imans en France ! Enfin, gardez à l’esprit une devise enseignée dans toutes les écoles de commerce américaines: « Cash is the King ». L’argent disponible, l’argent placé à vue est le seul argent réel, celui qui ne vous trahira jamais.

En 2007, un patrimoine placé en comptes courants, en livrets, en sicav et en assurances vie en euros aura rapporté environ 3,5% net d’impôts (soit un doublement sur 20 ans). Ce n’est pas glorieux mais c’est mieux que d’avoir perdu 20% sur les actions et sicav « dynamiques » conseillées par vos banquiers. C’est mieux que d’avoir perdu 100% en suivant les avis d’amis ou de relations qui proposent des rendements mirobolants pour mieux s’envoler avec vos économies. Au moment ou les banques inspirent moins confiance, méfiez vous notamment de ceux qui vous recommandent de placer vos économies dans des établissements exotiques. D’une part, il est déconseillé de choisir des banques hors zone euro avec des monnaies qui risquent de se déprécier et qui n’offrent pas de meilleures garanties de solvabilité comme le prouve l’exemple des banques suisses. D’autre part, il est déjà arrivé à beaucoup de personnes crédules de découvrir un terrain vague, un chantier en démolition ou une plage de cocotiers à l’adresse de la banque ou des aigrefins leur avaient conseillé de placer leurs économies ! La sagesse consiste donc à répartir son patrimoine entre 3 ou 4 grandes banques de l’Euro land ayant pignon sur rue. En matière bancaire « Big is beautiful ! »

Dans un contexte inflationniste, il est certes recommandé d’investir dans des actifs dont la valeur augmente au même rythme que la hausse des prix. En dépit de cette règle, des achats d’actions me semblent prématurés compte tenu du niveau actuel du CAC 40. De même, la pierre qui assure normalement une protection efficace contre l’inflation, reste hors de prix. Enfin, l’investissement locatif offre un rendement après impôts à peine supérieur à celui des placements à vue et occasionne beaucoup de tracas pour les propriétaires en raison des réglementations existantes. L’acquisition d’actifs en échange de vos précieux euros représente donc une opération aléatoire dans les circonstances actuelles.

En suivant ces quelques principes, vous protégerez mieux vos biens et vous accomplirez de surcroît un acte de résistance civique. Au temps de la colonisation britannique, Gandhi avait invité ses compatriotes à cesser leurs achats de textiles importés d’Angleterre. De même, en adoptant ce plan « Harpagon », vous tarirez toutes les sources d’argent qui permettent à nos gouvernants de différer les réformes indispensables. En bref, coupez leur les vivres. Ils l’ont bien mérité!

Gérard Pince


1-En matière de comptabilité nationale le pouvoir d’achat correspond au revenu réel disponible des ménages (revenus d’activité, prestations sociales, revenus du patrimoine) une fois déduits les impôts et cotisations sociales et corrigés de la hausse des prix. Entre 2002 et 2006, la consommation des ménages a cru de 2,3% en moyenne contre 1,7% seulement pour le PIB (et 1,4% suivant la banque mondiale) entraînant ainsi un creusement rapide de notre déficit commercial (40 milliards en 2007)
2-Se reporter à la page 102 des « Tableaux de l’économie française-édition 2007 » de L’INSEE
3-Se reporter à « L’économie française-Comptes et dossiers-édition 2007 » de l’INSEE
4-Grace à la PAC, les gros agriculteurs sont parmi les principaux bénéficiaires du système: Peu d’impôts sur le revenu et pas d’ISF (les bâtiments immobiliers faisant partie de l’outil de travail).

samedi 2 février 2008

Notions d’économie.

La crise des subprimes, la menace d’une récession, et enfin le scandale de la société générale donnent à tous les ennemis de l’économie de marché l’occasion d’entonner leur refrain favori sur l’effondrement prochain du capitalisme et ses perversions congénitales.

En réalité, une récession correspond à un phénomène normal et sain. La croissance économique n’est pas linéaire et comporte des phases d’expansion pendant plusieurs années suivies par des périodes de contraction qui durent en général deux ou trois trimestres. En effet, l’augmentation du PIB provient d’une adéquation complexe entre l’offre, la demande, l’épargne et l’investissement. Comme ces agrégats ne s’ajustent pas toujours d’une manière synchrone, il en résulte des fluctuations, récession ou inflation, qui correspondent au cycle normal des affaires. De plus, dans la période d’expansion, l’euphorie ambiante favorise la naissance d’entreprises peu rentables. La récession intervient alors comme une purge et permet à l’économie de repartir et de croître sur des bases assainies.

La récession annoncée n’a donc pas à priori un caractère exceptionnel ou menaçant. La crise des subprimes illustre les pratiques laxistes qui apparaissent en période d’expansion. On s’alarme de la faillite d’un million de familles en oubliant que les USA comptent 300 millions d’habitants. Il est vrai qu’une crise bancaire s’ajoute à cette récession mais elle commence à s’atténuer d’autant plus que les Banques centrales ont rempli leur rôle en fournissant aux établissements de crédit toutes les liquidités dont ils avaient besoin.

Quelles seront les conséquences de cette récession sur le reste du monde et sur la France? Nos politiques prétendent que la croissance des pays émergents pourrait compenser les effets de la récession américaine. En fait, les PIB additionnés de la Chine et de l’Inde ne représentent que 26% de celui des USA. Par ailleurs, les exportations de ces pays dépendent de la santé de l’économie américaine. Une contraction de cette dernière devrait donc se traduire par un ralentissement de la croissance dans tous les pays émergents. Cette contagion n’est pas une mauvaise nouvelle: elle pourrait entraîner une baisse des matières premières à commencer par le pétrole et les produits de base comme l’acier ou le ciment.

A l’évidence, la récession concernera aussi l’Europe mais elle affectera surtout les pays qui bénéficient de taux de croissance élevés comme l’Irlande ou les pays de l’Est. En revanche, la France qui subit déjà une croissance molle risque de cumuler stagnation et inflation. En effet, le niveau des dépenses publiques et la distribution d’allocations sans contrepartie jouent un rôle contra cyclique. La production fléchira mais la consommation restera donc soutenue et il en résultera une poursuite de la hausse des prix, tempérée par la baisse prévisible des matières premières.

Dans ce contexte, la BCE a raison de ne pas réduire ses taux. Nos élites réclament une baisse afin de refinancer la dette publique à moindre coût et de poursuivre leur politique d’assistanat qui est à l’origine de nos difficultés. Qu’on ne compte pas sur les fourmis qui détiennent la majorité de l’épargne pour venir au secours des cigales. Il faut au contraire serrer les cordons de notre bourse pour imposer aux irresponsables les réformes nécessaires (1).

Gérard Pince


1-Un prochain article sera consacré à un guide des bonnes pratiques à l’usage des fourmis.


Société Générale ou état général de la société ?


img137/2531/514ja8.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans La Révolution Bleue
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :