Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 22:03
Corporatisme

Dans la dernière moitié des 19èmes personnes de siècle de la classe ouvrier en Europe commençaient à montrer l'intérêt pour les idées du socialisme et du syndicalisme. Quelques membres de l'intelligentsia, en particulier l'intelligentsia catholique, décidée pour formuler une alternative au socialisme qui soulignerait la justice sociale sans solution radicale de l'abolition de la propriété privée. Le résultat s'est appelé Corporatism. Le nom n'a eu rien à faire avec la notion d'une société d'affaires sauf que les deux mots sont dérivés du mot latin pour le corps, corpus.

L'idée fondamentale du corporatisme est que la société et l'économie d'un pays devraient être organisées en groupes d'intérêt principaux (parfois appelés les sociétés) et les représentants de ces groupes d'intérêt règlent tous les problèmes par la négociation et l'accord commun. Contrairement à une économie de marché de marché qui actionne par la concurrence les travaux économiques de corporation par la négociation collective. Le Président américain Lyndon Johnson a eu une expression préférée qui a reflété l'esprit du corporatisme. Il recueillerait les parties à un certain conflit et la parole, « nous a laissés raisonner ensemble. »

Sous le corporatisme la main-d'oeuvre et la gestion dans une industrie appartient à une organisation industrielle. Les représentants du salaire partenaires sociaux de banc à dossier sort par la négociation collective. Tandis que c'était la théorie dans la pratique les états corporatistes ont été en grande partie régnés selon les préceptes du chef suprême.

On premier et important théoricien de corporatisme était Adam Müller, un conseiller à prince Metternich dans ce qui est maintenant l'Allemagne et l'Autriche orientales. Müller a proposé ses vues comme antidote aux dangers jumeaux de l'égalitarisme de la révolution française et des sciences économiques de laissez-faire d'Adam Smith. En Allemagne et il y avait ailleurs une aversion distincte parmi des règles pour permettre à des marchés de fonctionner sans direction ou commande par l'état. L'héritage général de culture de l'Europe de l'ère médiévale a été opposé à l'intérêt individuel et au fonctionnement des marchés libre. Les marchés et la propriété privée étaient acceptables seulement tant que le règlement social a eu la priorité au-dessus des motivations de sinfull telles que l'avarice.

Couplé aux sentiments d'anti-marché de la culture médiévale il y avait la notion que les règles de l'état ont eu un rôle essentiel en favorisant la justice sociale. Ainsi le corporatisme a été formulé comme système qui a souligné le rôle postive de l'état en garantissant la justice sociale et en supprimant le chaos moral et social de la population poursuivant leurs propres individu-intérêts d'individu. Et surtout d'autre, comme corporatisme économique politique de philosophie était flexible. Il pourrait tolérer l'entreprise privée dans des limites et justifier des projets principaux de l'état. Le corporatisme a été parfois marqué comme troisième manière ou économie mélangée, synthèse de capitalisme et socialisme, mais c'est en fait un système économique politique séparé et distinctif.

Bien que les règles aient probablement fonctionné selon les principes du corporatisme à partir du temps immémorial c'était seulement au vingtième siècle tôt que les régimes ont commencé à s'identifier comme corporatiste. La table ci-dessous donne certains de ces régimes explicitement corporatistes.

 

Régimes corporatistes du vingtième siècle 
Nom de système Pays Période Chef
Corporatisme national L'Italie 1922-1945 Benito Mussolini
Pays, religion, monarchie L'Espagne 1923-1930 Miguel Primo de Rivera
Socialisme national L'Allemagne 1933-1945 Adolph Hitler
Syndicalisme national L'Espagne 1936-1973 Francisco Franco
Nouvel état Le Portugal 1932-1968 Antonio Salazar
Nouvel état Le Brésil 1933-1945 Getulio Vargas
Nouvelle affaire Les Etats-Unis 1933-1945 Franklin Roosevelt
Troisième
Hellénique
Civilisation
La Grèce 1936-1941 Ioannis Metaxas
Partie de justice L'Argentine 1943-1955 Juan Peron




 

Dans la table ci-dessus plusieurs des régimes étaient les dictatures brutales et totalitaires, habituellement marquées fasciste, mais non tous régimes qui ont eu une base corporatiste étaient fascistes. En particulier, la nouvelle affaire de Roosevelt en dépit de ses nombreux défauts n'a pas pu être décrite en tant que fasciste. Mais certainement la nouvelle affaire était corporatiste. L'architecte pour le programme initial de nouvelle affaire était le Général Hugh Johnson. Johnson avait été l'administrateur du programme militaire de mobilisation pour les États-Unis sous Woodrow Wilson pendant la Première Guerre Mondiale. On l'a estimé qu'il a fait un bon travail de contrôler l'économie pendant cette période et c'est pourquoi il a été donné la responsabilité principale de formuler un programme économique à l'affaire avec les problèmes graves de la dépression. Mais entre la fin de la Première Guerre Mondiale et Hugh 1933 Johnson était allé bien à un admirateur du système corporatiste national de Mussolini en Italie et il a utilisé l'expérience italienne de formuler la nouvelle affaire. Il convient noter que beaucoup d'éléments de la nouvelle affaire tôt étaient plus tard inconstitutionnels avoué et abandonné, mais certains éléments tels que la Loi nationale de relations sociales qui a favorisé la syndicalisation de la main-d'oeuvre américaine sont toujours en effet. Une part de la nouvelle affaire était le développement du Tennessee River Valley sous la société anonyme par actions contrôlée par l'Etat appelée l'autorité de vallée du Tennessee (TVA). Une partie du nouveau revendeur a vu TVA en tant que plus qu'une entreprise publique de puissance. Ils ont espéré faire à TVA un modèle pour la création des unités politiques régionales qui remplaceraient des gouvernements d'état. Leur but n'a pas été réalisé. Le modèle pour TVA était les arrangements de développement de fleuve effectués en Espagne dans les années 20 sous le gouvernement de Miguel Primo de Rivera. Jose Antonio Primo de Rivera, le fils de Miguel Primo de Rivera, était le fondateur du syndicalisme national de Franco.

Le régime corporatiste favorisent typiquement de grands projets gouvernementaux tels que TVA sur la base qu'ils sont trop grands pour être placés par entreprise privée. Au Brésil le régime de Vargas a créé beaucoup d'entreprises publiques comme dans la production de sidérurgique qui il feutre étaient nécessaire mais l'entreprise privée a refusé de créer. Il a également créé un mouvement de travail organisé qui est venu pour commander ces entreprises publiques et transformé leur en drains aux effectifs pléthoriques et inefficaces sur le budget public.

Bien que ce qui précède localise l'origine du corporatisme au 19ème siècle France elle s'enracine peut être tracée beaucoup plus loin en arrière à temps. Sylvia Ann Hewlett en son livre, les dilemmes cruels du développement : Le vingtième siècle Brésil, indique,

Le corporatisme est basé sur un corps des idées qui peuvent être tracées par Aristote, loi romaine, structures sociales et légales médiévales, et dans la philosophie sociale catholique contemporaine. Ces idées sont basées sur les lieux que la nature de l'homme peut seulement être accomplie au sein d'une communauté politique.
..........
Le noyau central de la vision corporatiste n'est pas ainsi le l'individu mais la communauté politique dont la perfection permet aux différents membres d'accomplir eux-mêmes et de trouver le bonheur.
...............
L'état dans la tradition corporatiste est ainsi clairement interventionniste et puissant.

Le corporatisme est collectiviste ; c'est une version différente de collectivisme que le socialisme mais c'est certainement collectiviste. Il place de l'importance sur le fait que la propriété privée n'est pas nationalisée, mais la commande et nationalisation de fait par le règlement est ainsi juste comme vraie. C'est nationalisation de fait sans être nationalisation de de jure.

Bien que le corporatisme ne soit pas un concept familier au grand public, la plupart des économies du monde sont corporatistes en nature.


Libre marché et corporatisme

À son origine, le capitalisme n’était qu’un système de transactions libres qui permettaient une utilisation efficace des ressources et du capital afin de produire pour la consommation de masse. Le capitalisme à rendu possible aux masses d’augmenter leur niveau de vie de façon inédite dans l’histoire et a permis aux régions qui ont adopté ce modèle économique de développer une richesse jamais connue avant et qui est accumulée par la production, contrairement à auparavant ou la richesse était accumulée plutôt par la guerre et le pillage entre membres de la noblesse. Dans ce système original, les « capitalistes » étaient en fait quiconque économisait et investissait, ce qui inclue des gens comme vous et moi. Les entrepreneurs étaient ceux qui ensuite mettaient le capital ainsi à l’oeuvre afin de produire des biens et produire la richesse.

Ce système a été perverti ou détourné par un groupe de banquiers et d’industrialistes qui ont su obtenir le concours de l’état afin de s’enrichir au dépens des masses. Ce système ainsi perverti est devenu le capitalisme corporatiste que nous connaissons maintenant. Un système qui enrichit les puissants au détriment des masses. On n’a qu’à regarder les massifs transferts de richesses consentis au banques, sous prétexte de préserver le système bancaire d’une destruction imminente, aux frais des contribuables qui ont été opérés depuis le début de la présente crise économique; pour voir à quel point ce système est tordu. C’est pourquoi depuis le début de cette crise les libertariens comme moi ne cessent de hurler: « Ceci n’est pas du capitalisme » .

Nous estimons qu’à la racine de ce problème est le contrôle de la monnaie et des intérêts par l’état et les banques. Un des grand mythe populaire de notre époque est la croyance que c’est l’argent qui fait la richesse. C’est faux. L’argent n’est qu’un intermédiaire et n’a d’utilité que dans la mesure où il peut être échangé contre des biens qui nous sont utiles. Si vous échouez sur une ile déserte avec un million de dollars, serez vous riche? Non! votre million ne serait bon qu’à bruler parce qu’il ne pourrait pas être utilisé comme médium d’échange pour obtenir quoique ce soit. Ceci étant dit, on en conclue que n’importe quelle commodité qui peut être échangée contre ce qu’on désire peut servir de monnaie d’échange. L’évolution de l’usage de la monnaie à partir du système de troc s’est opéré à travers des opérations de marché, non par décret gouvernemental. Alors pourquoi est-il nécessaire que ce soit l’état qui contrôle l’émission de monnaie? La réponse en fait est que ce contrôle n’est effectivement pas nécessaire et que c’est en grande partie de ce contrôle, et la délégation de celui-ci aux banques que proviennent les plus grandes injustices de ce monde. Quant à l’intérêt, il joue un rôle fondamental dans un marché libre.

Chaque commodité dans une économie a un prix qui fluctue selon l’offre et la demande de cette commodité. Étant donné que l’argent est fondamentalement une commodité, il a également un prix et c’est l’intérêt. L’intérêt, c’est le prix qu’on doit payer pour acquérir un bien maintenant, plutôt que plus tard. Ses fluctuations sont un indicateur de la quantité d’argent disponible à l’emprunt. Plus les gens épargnent, plus le taux baisse, donnant ainsi au marché le signal que ces ressources sont disponibles. Lorsque la quantité de cet argent baisse, les taux remontent, encourageant ainsi les gens à l’épargne. Vu de cette façon, on constate que toute manipulation artificielle et arbitraire va fausser cet important signal de marché. C’est cette manipulation qui aujourd’hui est à l’origine de cycles économiques toujours plus violents.

Les libertariens considèrent que de règlementer encore plus le système est contre-productif. Les corporatistes contrôlent les règlementations et les retournent toujours en leur faveur. Les dés règlementaires sont pipés. Il faut aller à la source. Cette source, c’est la collusion entre l’état et les corporatistes. L’état est le seul organe de la société ayant l’usage légal de la force. L’état est le seul qui peut offrir le monopole légal sur la création de monnaie et le contrôle des intérêt dont jouissent les banquiers et la main-mise règlementaire qui favorisent le Big business corporatif face au petit entrepreneur.

C’est pourquoi nous voulons une réduction des pouvoirs de l’état. Que ces pouvoirs reviennent dans les mains du peuple. L’argent peut être créé de façon libre sans le concours de l’état et des banques. La pratique frauduleuse des réserves fractionnaires devrait être illégale. Les intérêts devraient retourner à leur rôle original de signal de marché, plutôt que de servir de levier au profit des corporatistes. Les règlementations qui servent les intérêts corporatistes doivent être abolies pour être remplacées par des règlementations plus justes qui assurent que tous restent égaux devant la loi.

Pour moi et plusieurs comme moi, c’est ça la minarchie.


Lisez le DOSSIER sur le CORPORATISME

http://img228.imageshack.us/img228/4057/corporatisme.jpg

Partager cet article

Published by Cyber-résistant - dans Réinformation
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :