Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 16:48
L'IRAN FABRIQUE LA BOMBE ATOMIQUE  

 
 
Mardi 4 décembre 2007
Miguel Garroté, journaliste
Une opération, d’intoxication et de manipulation, de l’opinion publique, est en cours, actuellement. En effet, les médias, y compris francophones, et la gauche américaine, essayent, de déformer, d’une part, la réelle situation en Iran ; et d’autre part, le contenu, d’un tout récent rapport, du renseignement américain. Tout cela, dans le seul but, d’ôter de la table, l’option, d’une éventuelle frappe préventive, contre le nucléaire militaire iranien.
  
Concrètement, une dépêche, de l’Agence France Presse, reprise dans les médias francophones, le mardi 4 décembre 2007, annonce, que le renseignement américain, aurait affirmé, dans un rapport, présenté, par les 16 agences du renseignement, lundi 3 décembre, que l’Iran, aurait arrêté, ses plans d’armes nucléaires, en 2003. Toujours selon l’AFP, le renseignement américain, dans ce même rapport, a déclaré, ne pas connaître, les intentions actuelles, de l’Iran.
  
anthrax.jpgEn revanche, le renseignement américain, dans ce rapport, précise, que l’Iran, entend, se réserver, l’option de l’arme nucléaire et pourrait être capable, entre 2010 et 2015, de produire assez d’uranium hautement enrichi, pour la fabrication de bombes atomiques.
  
L’Agence France Presse, allègue, que l’opposition démocrate au président Bush, se serait appuyée sur ce rapport, pour réclamer une nouvelle politique, envers l’Iran, selon les termes de la présidente de la Chambre des représentants,  la démocrate de gauche Nancy Pelosi, tandis que le chef de la majorité démocrate du Sénat Harry Reid, en appelait à un sursaut diplomatique. De son côté, le conseiller de Bush pour la sécurité nationale, Steve Hadley, a dit espérer, que la Chine ou la Russie, ne seraient pas confortées, dans leurs réticences, à de nouvelles sanctions.
  
En réalité, le rapport, présenté, par les 16 agences du renseignement, indique : « Nous ne savons pas si (l’Iran) a actuellement l’intention de développer des armes nucléaires ». Le rapport ajoute que l’Iran, « au minimum, garde ouverte (cette) option ». Or, c’est précisément cette option qui inquiète, à juste titre, les USA, l’Union européenne et Israël.
  
L’enrichissement d’uranium, que l’Iran refuse de suspendre, peut parfaitement servir de matériel pour la fabrication de bombes atomiques. Le renseignement américain, juge, que l’Iran, devrait être en mesure, de produire suffisamment d’uranium hautement enrichi, pour une arme nucléaire, entre 2010 et 2015.
  
Le conseiller de Bush pour la sécurité nationale, Steve Hadley, a réaffirmé, la réalité, du péril iranien. Le renseignement américain révèle que l’Iran avait bel et bien des plans secrets et confirme que l’Iran continue à avoir des activités aux applications nucléaires, comme l’enrichissement. La communauté internationale doit augmenter la pression, en isolant diplomatiquement et en sanctionnant l’Iran, conclue le rapport du renseignement américain.
  
Notons, pour conclure, justement, que les auteurs du rapport, avouent, ne pas connaître, les intentions actuelles, de l’Iran. Autrement dit, le rapport, présenté, par les 16 agences du renseignement américaines, nous informe, que les 16 agences du renseignement américaines sont, en réalité, très mal renseignées. Mais en même temps, les 16 agences du renseignement américaines, nous confirment que l’Iran, entend, se réserver, l’option de l’arme nucléaire et pourrait être capable, entre 2010 et 2015, de produire assez d’uranium hautement enrichi, pour la fabrication de bombes atomiques.
  
En résumé, les 16 agences du renseignement américaines avouent, ne pas connaître, les intentions actuelles, de l’Iran, mais nous confirment, que l’Iran, pourrait, entre 2010 et 2015, produire assez d’uranium pour des bombes atomiques. Le renseignement américain est donc à la fois renseigné et pas renseigné. Et la communauté internationale doit augmenter la pression, en isolant diplomatiquement et en sanctionnant l’Iran, conclue le rapport du renseignement américain. Cela, ce n’est pas un renseignement. Cela, c’est une ligne politique. Le renseignement américain fait de la politique. Il fait la politique de la gauche démocrate américaine. Il fait cela parce qu’il y a des élections présidentielles en perspective. Parce que Bush est en train de gagner en Irak. Parce que les agents américains du renseignement, ne sont aujourd’hui, plus que des hauts fonctionnaires, qui veulent faire une carrière, politiquement correcte. On le savait depuis quelques années déjà. Maintenant c’est confirmé. 
  
Le simple fait, que le jour même de la publication du rapport, lundi 3 décembre, Madame Pelosi et Monsieur Reid, sans prendre ne serait-ce que 48 heures, pour étudier le rapport et réfléchir, aient décidé (c’est repris dans la presse parue ce matin mardi 4 décembre), qu’il ne faut en aucun cas frapper l’Iran ; et bien, cela, démontre, en soi, qu’il y a actuellement, opération, d’intoxication et de manipulation, de l’opinion publique. Qu’il y a sabotage de la personne de Georges Bush. A cet égard, on relira, avec intérêt, le livre sur les magouilles politiques des services secrets américains, notamment de la CIA new look, livre intitulé « Sabotage », écrit par Rowan Scarborough.
 

QUAND LES AMIS DES JUIFS PARLENT D'ISRAEL
 
Lundi 3 décembre 2007
Miguel Garroté, journaliste
  
L’article ci-dessous, se divise, en trois parties. La première partie, revient, sur une série de malentendus, entre Juifs et Chrétiens, survenus, le jour anniversaire (de la résolution des Nations Unies, pour partager la bande de terre entre la Méditerranée et le Jourdain, un endroit connu de nous comme étant la terre d’Israël), jour anniversaire du jeudi 29 novembre dernier (la résolution de l’ONU date du 29 novembre 1947).
  
La deuxième partie de l’article ci-dessous, présente ‘Houdna’, un livre sur Israël, récemment publié, chez Underbahn, par notre ami le Professeur Guy Millière qui, comme d’autres et comme moi-même, est un ami déclaré des Juifs.
  
La troisième et dernière partie de l’article ci-dessous, essaye, de clarifier, les prises de positions, de l’Eglise catholique, sur Israël. Le présent article, peut-être lu et/ou reproduit, en entier ou en partie, avec mention http://monde-info.blogspot.com
  
  
PREMIERE PARTIE : baston et réconciliation.
  
Comme c’est amusant. Le jour anniversaire (de la résolution de l’ONU qui a ensuite abouti à la création de l’Etat d’Israël), jeudi 29 novembre dernier, Houmous publiait, non pas un article plein d’espérance sur Israël. Mais, au contraire, Houmous publiait, un article plein de désespérance, non pas sur Israël, thème du jour par excellence, mais sur les propos ambigus et maladroits, d’un cardinal parmi tant d’autres, propos ambigus et maladroits sur le futur statut des réfugiés palestiniens.
  
Le titre de l’article, publié sur Houmous, le jour anniversaire de la résolution de l’ONU qui a ensuite abouti à la création de l’Etat d’Israël, jeudi 29 novembre dernier, laissait entendre, que l’Eglise catholique, veut la destruction d’Israël. Le titre susmentionné, laissait entendre cela, en raison des propos, d’un cardinal, sur le droit au retour, hypothétique, de certains réfugiés palestiniens.
  
Résultat : au lieu de célébrer ensemble, Juifs d’une part, et amis des Juifs d’autre part, cette date anniversaire ; au lieu de cela, nous nous sommes disputés, les cathos sionistes de leblogdrzz et les Juifs du blog Houmous, via une bonne centaine de commentaires, échangés sur le blog Houmous essentiellement. Commentaires que j’ai certes lus, mais dont j’ai surtout décidé d’oublier le contenu, sur le champ, sans rancune et sans amertume.
  
Pourquoi, ce grand bazar, inutile de surcroît, s’est-il produit, précisément, en ce jour anniversaire, jeudi 29 novembre dernier ? Parce que diabolos, le diviseur, avait décidé, de ficher le bazar, entre nous, ce jour-là. Et nous – pauvres naïfs – nous sommes presque tous tombés dans le piège. C’est un grand classique, dans le combat, entre les Anges fidèles et les Anges déchus. Et c’est pourquoi, nous ne devons pas, maintenant, regretter, ce qui est arrivé. En 2008, nous tâcherons tous, de ne pas retomber, dans le même piège. Car les Anges déchus, eux, feront tout, pour nous piéger, une deuxième fois, le 29 novembre 2008. Et même en d’autres dates.
  
  
DEUXIÈME PARTIE : ces non-juifs qui aiment les Juifs.
  
Le lendemain, l’orage a passé. Eli, sur Houmous, écrit, le vendredi 30 novembre 2007, un article, dont voici quelques extraits : « Aujourd’hui, je vous propose un achat. J’ai reçu il y a quelques jours, des éditions Underbahn, le dernier livre de Guy Millière : Houdna (ndlr trêve). Pour ceux qui ne connaissent pas l’auteur, Guy Millière est géopolitologue, historien et professeur d’université. J’ai souvent le plaisir de découvrir ses textes sur la Mena (ndlr Metula News), dans le cas de ce livre, c’est une apothéose. Surpris que Guy ne soit pas juif ? Je l’aurais dit il y a quelques jours, mais après les premières pages, je serais gêné de jouer le même jeu que nombre d’antisémites qui prennent ce défenseur d’Israël, des USA, pour « un de chez nous ». Non, Guy n’est pas juif mais fait partie de ces « lumières » qui éclairent encore le monde du dehors, ce monde que nous considérons souvent comme perdu. Son livre est instructif pour nous, qui nous intéressons un minimum à cette nouvelle guerre mondiale, ce livre est aussi une arme à mettre dans les mains des ignorants, volontaires ou non. Un livre pour les juifs, pour les non-juifs, à mettre entre toutes les mains, pour peu qu’elles soient reliées à un cerveau ». Rendez-vous ICI  Houdna, essai de Guy Millière
  
Ofek, responsable de ‘Sur l’Autre Rive’, écrit, sur Houmous, le 30 novembre 2007 : « C’est le livre de l’année. Guy Millière fait aussi partie de ces non-juifs philosionistes qui ont compris que la défense des juifs et d’Israël c’est la défense du genre humain dans ce qu’il a de plus cher. Son combat est d’autant plus remarquable qu’il doit faire face à de nombreux alterjuifs qui, en tant que juifs se croient habilités à se dire ouvertement antisionistes et qui représentent par la même occasion la tête de pont de tous ceux qui veulent la destruction d’Israël même si cette haine de soi s’habille souvent derrière une volonté de disparition progressive et démographique, comme par exemple, en réclamant le retour des ‘réfugiés’ palestiniens. Pour ce qui concerne le reste de la communauté juive de la diaspora, ils n’ont juste qu’à nier haut et fort, en tant que juifs, l’augmentation des actes antisémites, et le reste se fera tout seul ».
  
L'image “http://archives.desinfos.com/photos/tunnel.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Frédéric Valandré, avait déjà écrit, sur chatborgne, le 29 octobre 2007, un article, dont voici quelques extraits : « Guy Millière souhaitait publier un ouvrage sur le conflit israélo-arabe. Eh bien, c'est désormais chose faite : Houdna (trêve) vient de paraître aux éditions Underbahn. Le livre est d'abord un  coup de gueule virulent contre l'antisémitisme d'hier et d'aujourd'hui, et fortement teinté de passages autobiographiques. A titre d'exemple, Guy Millière nous rapporte les propos violemment anti-israéliens que lui ont tenu certaines personnes ; exemple : un employé haut placé du Ministère des Affaires étrangères qui lui a affirmé qu'Israël est ‘une erreur grave’, une erreur de l'histoire (p. 72). Mais l'ouvrage est aussi l'occasion pour son auteur de citer des faits peu connus du public français, tel l'existence de ces tunnels reliant l'Egypte à la bande de Gaza qui "servaient à la contrebande d'armes et d'explosifs et à de nombreux autres glauques trafics" (p. 83). Il remet également les pendules à l'heure concernant certains aspects du conflit israélo-arabe : la création du concept de "peuple palestinien" (p. 116), la corruption généralisée au sein de la clique qui entourait Arafat (pages 129-130). Mais surtout, un rappel de très bonne facture sur l'apparition du mythe Arafat, qui ne fut rien d'autre que "Le résultat d'une entreprise de marketing lancée (...) par le KGB" (p. 109). En clair, ce cher Yasser a été mis sur orbite par l'Union soviétique. Houdna plaira aux lecteurs habitués à la plume mordante et vivante de Guy Millière. Quant à ceux et celles qui ne connaissent pas encore ladite plume, je les invite à la découvrir ».
  
  
TROISIÈME PARTIE : Eglise, que fais-tu d’Israël ?
  
Avant de commenter les propos du cardinal sur les réfugiés palestiniens, j’aimerais citer le même cardinal, s’exprimant sur la légitime diversité des options des chrétiens en politique. Concrètement, il s’agit du Cardinal Renato Raffaele Martino, qui a souligné, dans un document cité (par l’agence catholique Zenit basée à Rome) le 8 octobre 2007, l’importance de la diversité légitime, des options des chrétiens en politique. Le Cardinal Martino, a lu un document, à l’Université catholique de Salta, en Argentine, dans lequel il déclare : « La foi chrétienne ne pourra jamais se traduire par une seule position politique. Prétendre qu’un parti ou une option politique coïncident avec les expériences de la foi et de la vie chrétienne serait une équivoque dangereuse (…) L’Eglise sait qu’il n’est pas de sa compétence de faire valoir sa doctrine politiquement, puisque son but est de servir la formation des consciences en politique et de contribuer à la croissance de la perception des vraies exigences de la justice ».
  
Concernant les propos, du même cardinal, sur les réfugiés palestiniens, j’aimerais rappeler, quelques réalités, propres au fonctionnement de l’Eglise catholique. Il y a l’Eglise, l’Etat du Vatican et le Saint-Siège. Le Pape est ainsi à la fois chef de l’Eglise, chef de l’Etat du Vatican et chef du Saint-Siège, c’est-à-dire chef du Gouvernement de l’Eglise et de son Etat, le Vatican. En outre, un Cardinal au poste de Secrétaire d’Etat du Vatican officie comme ministre des Affaires étrangères de l’Eglise. Enfin, ni l’agence de presse catholique Zenit, ni même le journal catholique L’Osservatore Romano, n’engagent, de façon irréversible, le Pape et l’Eglise. Le seul organe officiel de l’Eglise – et encore – c’est la « Salle de Presse du Vatican ». Vu sous cet angle, les propos ambigus et maladroits, du cardinal, propos ambigus et maladroits sur le futur statut des réfugiés palestiniens, n’engagent pas le Pape et ne remettent pas en cause, la reconnaissance officielle, de l’Etat d’Israël, par le Saint-Siège.
  
Pour conclure, j’ajoute, que l’Eglise universelle, ne peut pas, pour des raisons bibliques et théologiques, adhérer à l’antisémitisme. Saint Bernard, parlant des chrétiens par rapport au judaïsme, a écrit que « les branches ne doivent pas être ingrates envers la racine (…) les branches ne disputeront pas à la racine la sève qu’elles tiennent d’elle ». Concrètement, l’Eglise catholique reconnaît le lien qui relie les catholiques avec le judaïsme. L’Eglise catholique reconnaît que les prémices de la foi catholique se trouvent dans les patriarches, Moïse et les prophètes (Encyclique Nostra Aetate de Jean-Paul II). Saint Jean évangéliste a écrit que « le salut vient des juifs » (Jn 4, 22).
  
Si malgré cela, certains clercs, tiennent parfois, des propos jugés ambigus et maladroits, c’est, souvent, parce qu’ils ont de la peine, à s’y retrouver, dans l’imbroglio proche et moyen oriental. Le fait qu’il y ait des catholiques d’Orient, chaldéens, melkites, maronites, syriaques et le fait qu’il y ait des palestiniens catholiques, ces deux faits, compliquent, encore davantage, la compréhension, des questions proche et moyen orientales. Dans ce contexte, la tentation de quitter la dimension verticale, à travers laquelle nous sommes aspirés par Dieu vers le haut, pour sombrer dans la dimension horizontale, qui nous rabaisse à un niveau trop politicien et souvent pseudohumanitaire, cette tentation est bien réelle. Qui oserait dire que cela ne lui est jamais arrivé ?
  
Concernant l’eschatologie, le sort ultime de la personne humaine et de l’Univers, je crois fermement que Dieu aura un seul peuple, Israël et les chrétiens issus des nations. Un seul peuple sur toute la terre. Tels le monde et l’Eglise jugeront Israël, tel Dieu jugera le monde et l’Eglise. Shema Israël, Adonaï élohénou, Adonaï éhad.

AFFAIRES SECRETES EN MARGE D'ANNAPOLIS

AFTER-CONDIPOLIS ET TRAHISONS

  
Miguel Garroté, journaliste
  
A lire la presse et à regarder la télévision, la conférence d’Annapolis et l’après Annapolis semblent se résumer en cinq points que l’on trouvera ci-dessous.
  
bush-3.jpg1. Le Président américain G. W. Bush, a déclaré, mercredi 28 novembre, à la Maison Blanche, en présence du Premier ministre israélien Ehud Olmert et du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas : « Je ne me tiendrais pas ici si je ne croyais pas que la paix était possible. L’une des choses que j’ai assurées à ces deux messieurs, c’est que les Etats-Unis seront activement engagés dans ce processus, que nous utiliserons tout notre pouvoir pour préparer la création d’un Etat palestinien qui vivra en paix au côté d’Israël ».
  
2. Concrètement, Israéliens et Palestiniens, ont convenu, à Annapolis, de rechercher, avant fin 2008, un accord de paix, aboutissant, à la création, d’un Etat palestinien. Dans ce cadre, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice, a nommé, un ancien chef de l’Otan en Europe, le général James Jones, pour accompagner, Israéliens et Palestiniens, dans les questions de sécurité.
  
3. Quelques 42% des Israéliens considèrent que la conférence d’Annapolis a abouti à un échec, 17% estiment que la conférence est une réussite et 41% sont sans opinion. Quant aux Palestiniens (ça c’est moi qui l’ajoute), le spectacle, dans la Bande de Gaza, en Judée Samarie et dans les camps palestiniens du Liban, spectacle relayé par nos médias, avec un temps d’antenne considérable pour les nervis du Hamas, ce spectacle donc, donne un aperçu, du refus de la paix, qui règne encore, au sein de la population palestinienne.
  
4. Le fait que Bush s’investisse, personnellement, dans le processus, est considéré comme vital, par les alliés arabes des USA. Mais dans le même temps, ces mêmes alliés arabes des USA, relayés par nos médias, reprochent, aux autorités américaines, de « servir les intérêts israéliens ». Les Arabes disent vouloir donner une chance au nouvel effort. Mais ils veulent, aussi, « tester les intentions israéliennes ». C’est A. Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe, qui raconte cela à la presse. Nous répondrons à Monsieur Moussa que nous testerons les intentions arabes et palestiniennes et que de ce côté-là c’est déjà très mal parti.
  
5. Dans le sillage d’Annapolis, trois rendez-vous sont prévus : une réunion du comité chargé des négociations le 12 décembre ; une conférence internationale à Paris le 17 décembre ; une conférence internationale à Moscou début 2008. Intéressant : les fruits de la conférence d’Annapolis, ce sont des réunions de comité et des conférences internationales : ça va encore une fois nous coûter un max de pognon pour des paloprunes.
  
Quelques conclusions. Selon la presse, Bush a dit : « Je ne me tiendrais pas ici si je ne croyais pas que la paix était possible (…) les Etats-Unis seront activement engagés dans ce processus ». Certes, Bush a dit cela. Et la presse fait bien de le relayer. Du reste, cela fait au moins sept ans que Bush, souhaite, un Etat palestinien. Ce n’est donc pas, comme on peut lire dans la presse, un désir récent, pour redorer son blason, à cause de l’Irak et à l’approche de la fin de son mandat présidentiel. Bush n’a pas besoin de redorer son blason, à cause de l’Irak, comme on peut lire dans la presse, car en Irak la situation s’améliore depuis des mois.
  
Le vrai problème n’est pas là. Bush a toujours soumis la création d’un Etat palestinien à deux conditions intimement liées : primo, l’Etat palestinien sera démocratique ; secundo, cet Etat palestinien démocratique ne mettra pas en danger la sécurité de la démocratie israélienne. Le vrai problème, ce n’est donc pas Bush.
  
Le vrai problème, c’est Madame Rice. C’est Madame Rice qui a consacré dix fois plus de temps au dossier palestinien qu’au dossier irakien et au dossier iranien. Or, Madame Rice est Secrétaire d’Etat, c’est-à-dire, en termes européens, Ministre des Affaires étrangères. A ce titre, l’Irak et l’Iran sont des dossiers qu’il faut régler avant, et non pas après, le dossier palestinien. Et par conséquent, Madame Rice n’a pas à gesticuler, au service des Palestiniens, en se détournant des Irakiens et des Iraniens qui, eux aussi, veulent vivre dans un Etat libre et démocratique.
  
Madame Rice a fait du forcing sur le dossier palestinien. Ce faisant, elle a forcé Bush a s’investir dans le processus d’Annapolis, le processus de Madame Rice depuis un an, et non pas le processus de Bush depuis au moins sept ans. Et si Bush ne s’était pas investi dans Annapolis, seule la nouvelle politique de Madame Rice eut été prise en compte. Or, la nouvelle politique de Madame Rice, consiste à brader précipitamment, des territoires (non pas occupés mais disputés), à une Autorité palestinienne qui, justement, n’exerce aucune autorité, effective et efficace, dans les territoires en question.
  
Madame Rice a retourné sa veste depuis un an, car elle pensait que Bush allait rater la fin de son mandat présidentiel et qu’il fallait donc quitter le navire et faire des choix nouveaux, plus progressistes soi-disant. Or, Bush ne rate pas la fin de son mandat et cela agace plus d’un. Cela agace le parti démocrate américain, car il n’est plus sûr du tout, de gagner, les prochaines élections présidentielles. Cela agace les médias. Cela agace la gauche.
  
Dans les futurs livres d’histoire, Bush sera peut-être dépeint comme l’homme de la fidélité à ses convictions. Madame Rice sera peut-être dépeinte comme une républicaine démocrate ou comme une démocrate républicaine. C’est à dire comme une figure d’une part insignifiante ; et d’autre part, responsable, parce que girouette, de ces fausses paix qui engendrent de vraies guerres.
  
200px-majestic_liberty_large.jpgA cet égard, le contraire de la fidélité porte un nom : trahison. Bush lutte presque seul contre une administration qui le met devant des faits accomplis, qui lui fait des enfants dans le dos et qui le trahit. L’interview que Bush a accordée, il n’y a pas si longtemps que cela, à PPDA, a montré, un Bush simple, humble, droit et concret. A ce stade et sous réserve d’événements imprévus à venir, c’est cela que je veux retenir de Bush pour l’instant.

LIBAN : le cas psychiatrique Aoun
ANNAPOLIS : le hasard fait-il "mal" les choses ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Le WEB Résistant
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :