Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 23:54
STALKER


N'avons-nous pas l'impression d'avoir connu, en France, de pareilles scènes de véritable guérilla ? Le mot déplaît aux crétins des salles de rédaction, il fait peur aux blanches colombes prônant le lien social et autres fariboles participatives ? «Tous sont armés. Tout est bon à prendre : une multiprise, une épée, mais aussi un fusil à pompe. Mais la plupart des jeunes se battent avec des bâtons en bois ou des barres de fer volées dans les chantiers, des pavés arrachés aux trottoirs ou des morceaux de dalles des HLM. Quelques-uns portent des sacs plastique verts pleins de bouts de carrelage fins et coupants». Qui écrit cela ? Un dangereux extrémiste pratiquant l'amalgame entre notre jeunesse ô combien déshéritée et des imbéciles qui ne pensent qu'à baiser, pardon, niquer, les blanches certes mais surtout les flics, gagner du blé pour baiser davantage, encore, jusqu'à en crever, de préférence une, dix, cent putes plutôt qu'une seule salope virtuelle insultée, en langage de sous-singe, sur un blog de Skyrock, salope qui, elle au moins, aura eu plus de chance que sa collègue bien réelle, serrée dans une cage d'escalier et priée d'écarter promptement les cuisses, histoire que la frustration, l'inculture totale et définitive, la stupidité la plus insigne, le mépris, la haine de dix (ou plus) de ces chiens s'y déversent ?
b4ede5fe815a8498b25028314d3914dd.jpgAh, oui, j'oubliais que celle qu'ils veulent d'abord enculer, c'est la France, cette catin mère de tous leurs malheurs alors que, sans elle, Houellebecq le rappelle, ils continueraient, derrière une dune, à bouffer du mouton enragé (transposition, les termes du romancier sont bien plus crus et insultants).
Revenons aux lignes plus haut citées, aussi impeccablement nulles qu'elles sont strictement descriptives : qui en est l'interchangeable auteur ? C'est Le Monde, bien connu pour son atténuation systématique (je pratique à mon tour l'euphémisme) de la réalité qui a écrit ces piètres lignes et, ma foi, je doute qu'elles approchent réellement ce qui se joue dans la banlieue universelle à quoi la France, dans ses paysages mais aussi le peu d'âme qu'il lui reste, est tout entière réduite. Le Monde, qui n'a pas honte de publier les tout aussi habituelles jérémiades des élus. La musique est bien connue, tendez donc l'oreille : pas une seule fois ces piètres représentants de l'État dont le bras armé agite de façon menaçante un baton de guimauve, qu'il faudrait virer sur le champ pour romantisme socialo-psychanalysant potentiellement dangereux pour l'ordre public, pas une seule fois ces imbéciles ne stigmatisent les violences inouïes, n'accusent les petits chiens de guérilla de s'en prendre à leur propre commune, aux biens de leurs propres administrés, pas une seule fois ils n'ont un seul mot à l'adresse des policiers (près d'une centaine) blessés, pas une seule fois ils ne donnent raison à certains des habitants de ces quartiers, les premiers (pas tous : certains sont occupés, depuis leur balcon, à jeter des machines à laver sur les flics) à être scandalisés par des barbares dont l'unique rêve est de brûler, de piller et de tuer, ils y arriveront. Au contraire, ils sont martiaux nos minuscules maires, mais à l'envers : le coupable évident, c'est moi, c'est toi, c'est NOUS, pas eux, ça non et enfoncez-le vous dans le crâne nom de Dieu ! Préparez vos mouchoirs, sales petits blancs friqués et TOUS, je dis bien TOUS aussi responsables de ce dramatique fossé évidemment et seulement socialo-économique que la Lune est responsable de nos marées : «L'insécurité est le résultat d'une politique globale qui, par l'insécurité sociale, l'accroissement de la précarité et des inégalités, conduit à la déstructuration des règles collectives et contribue à faire naître les ghettos de demain.» En d'autres termes, je vous prie ? Voyons, ce n'est là que le naturel déplacement de la lutte des classes et, pour empêcher un chien d'uriner sur mon paillasson, voire me mordre ou arracher un bras à mon garçonnet, un bon coup de pied au cul et une séance stimulante de coups de poing sur la gueule ne suffiront pas, je vous assure. Alors, quoi ? De l'argent voyons, il nous en faut beaucoup plus ! Il nous en faut toujours plus ! Grands dieux mais pour quoi faire ? Créer des chenils cadenassés et inculquer aux animaux redevenus sauvages quelques élémentaires règles de respect ? Non non non vous ne comprenez décidément rien : pour créer du lien public pardi, du tissu social, du débat participatif, du match de foot inter-culturel, des séances de slam inter-communuataires, quelques bibliothèques proposant le dernier François Meyronnis que ces imbéciles s'empresseront de brûler.
François Meyronnis ? Ma foi, cher monsieur, je suis un peu d'accord en ce qui concerne les bons goûts littéraires de cette jeunesse stigmatisée par l'impérialiste ancien colonis... Taisez-vous, vous dérapez ! Je dérape ? Mais alors que dire des propos complaisamment étalés par des élus qui, à force de démagogie, sont devenus de parfaits lâches, d'irresponsables hommes que je n'ose plus même appeler politiques ?
Qui a signé ces lignes honteuses, oui, d'une accablante stupidité, d'une trouille insurmontable, d'une fausseté consacrée, gentiment troussées pour être reprises par les ânes de l'AFP, puis par tous les ânes (et ils sont nombreux : toute la profession journalistique) qui les recopieront sans y changer une seule virgule ? Claude Dilain, maire de Clichy-sous-Bois, Stéphane Gatignon, maire de Sevran, François Puponni, maire de Sarcelles. Honte sur ces pleutres, désireux d'acheter la paix sociale comme ils disent sur les cadavres de quelques honnêtes citoyens amateurs de photographie urbaine ou, cela ne saurait tarder, sur ceux de policiers aux méthodes d'une telle douceur qu'eux seuls semblent recevoir des coups.
Il est enfin du plus haut comique que notre ministre de l'Intérieur en appelle à la population des banlieues, pour, dit-elle, isoler les délinquants : à sa place, j'ordonnerai le tir à vue, avec sommation préalable (histoire de rassurer les belles âmes), sur ceux qui se contrefoutent des lois que je respecte, des lois que tout habitant de ce pays devrait respecter, puisqu'elles constituent le ciment multi-séculaire qui tient droite une nation. Il est vrai que la France n'en est plus une, puisqu'elle n'est plus, en fait, qu'un morcellement d'intérêts contraires : les grévistes contre ceux qui travaillent sans forcément faire tous les matins une prière à l'icône de saint Nicolas, les abrutis professionnels sous-diplômés de l'Unef, de l'Unef-ID et de tous les groupuscules théoriciens du blocage bien sûr démocratiquement décidé, à coups de barre à mine sur ta gueule, petit bourgeois, nanti du savoir, contre ceux qui veulent obtenir un minable diplôme qui de toute façon ne vaut rien, tant le délabrement de l'Université française est criant, etc.
8da895fe3210373db1b0005533d57d8d.jpgN'avons-nous pas déjà entendu les habituels imbéciles, comme Pierre Haski ce matin sur Europe 1, nous affirmer qu'il fallait tenter de comprendre ces pauvres jeunes qui, ce serait tout de même un scandale de discrimination, voire, carrément, du pur et simple racisme, jamais ne seront traités par le seul mot qui convient à leur inqualifiable stupidité, à leur sordide absence de tout débat moral, à leur évidente volonté de tuer : des voyous, des meurtriers par intention sinon par actes (ceux-ci, à vrai dire, ne sauraient être indéfiniment retardés vu la gravité des blessures infligées aux représentants des forces de l'ordre).
Bien sûr, nous avons déjà vu ces images, entendu ces décomptes de blessés, parfois graves c'est l'AFP qui nous le certifie en copiant Reuters, à moins que ce ne soit l'inverse, de magasins pillés puis saccagés, de services de l'État mis à sac, de poubelles incendiées, de voitures incendiées, de bibliothèques incendiées, de salles de sports incendiées, de bus caillassés puis eux-même incendiés : voyez tout de même comme ces jeunes sont aimables et qu'ils ont bien appris la leçon républicaine, puisqu'ils invitent poliment le chauffeur à sauter de son bus, s'il ne veut pas griller vite fait dedans... M'sieur, on a bô aitre des sauvajons, on est pas des bèttes...
Oui, nous avons connu cette situation et nous connaissons par avance celle qui en germera (suis-je bête, le germe a déjà délivré sa belle fleur noire et carnassière) et qui, une fois de plus, ne reçoit pas, de la part des idiots, des trouillards, des menteurs du journalisme, l'unique nom qui est le sien : un état perpétuel, plus ou moins avancé et important, de guerre civile entre une partie des Français et une autre partie des Français qui, sur la France et les rares symboles qui ont survécu à la honte déclarée, proclamée, bientôt inscrite dans notre Constitution, de sa propre histoire, à son cancer incurable de repentance, chient copieusement.
ab525bc47a4b28bf1f4b947273afc9e8.jpgMa foi, je ne peux que les encourager à lui chier dessus davantage, je ferais exactement la même chose si, en face de moi, j'avais des lâches qui n'osent même pas donner à la réalité son vrai nom. Je crois même que je m'offrirai le luxe de mépriser ces moutons qu'un usage criminel de notre langue, d'une langue perpétuellement tordue jusqu'à ce qu'elle masque la réalité et lui donne l'allure rassurante que ces ruminants veulent paître, devrait condamner, à vie, à des travaux forcés de grammaire : ils y apprendraient, entre autres utiles leçons, qu'une langue bafouée se venge toujours.
À sa façon.
Voici une chronologie, utile je crois, des différents articles que j'ai regroupés sous l'appellation générique Bellum civile (ou Civil War in France, disponibles, dans leur intégralité,
ici). Je rappelle que c'est Francis Moury qui le premier écrivit un texte (auquel d'ailleurs il donna ce même titre double) consacré aux récentes émeutes, d'une violence inouïe, qui ont gangrené la majeure partie de la France réduite (moins bizarrement qu'il n'y paraît en fin de compte), dans l'esprit de nos journalistes et dans celui de plus en plus de Français, à quelque immense banlieue illimitée. C'est d'ailleurs ce que devient, lentement, la France selon Renaud Camus dans Outrepas : une immense banlieue, une interminable barre, un hangar perpétuel asphyxiant les ultimes paysages sauvages réduits à n'être que des haltes pour touristes pressés, des vivariums pour imbéciles huilés. Partout où il le peut, l'homme étend l'empire de la laideur, qui avance on dirait de concert avec celui de l'irréalité, du simulacre analysé par Bruce Bégout dans Zéropolis. Que nul ne s'étonne, ensuite, que des sauvages sans foi ni loi ne décident de brûler tout ce qui se présente (c'est bien là la modalité de l'objet) sous leurs yeux, lorsque même des hommes de culture et d'érudition comme l'est Renaud Camus paraissent avoir toutes les peines du monde à retenir leur juste colère face à l'universelle muflerie qui, elle, n'a rien à voir, hélas, avec quelque mauvais rêve sans fin. Nous y sommes, dans la Zone de béton et de néons étendue sur toute la surface (ou presque : les dernières terres vierges seront de plus en plus des réserves pour riches ou bien des îlots de pauvreté et de violence, pour ces raisons mêmes protégées pour un temps) de la terre.

Soit donc le bienvenu, lecteur, dans l'enfer de la réalité.

1 -
Des prodromes d'une guerre civile en France ? (fichier PDF regroupant les textes de MM. Francis Moury, soit Bellum civile 1, 2 et 3, Raphaël Dargent, Le temps des kaïra et enfin Serge Rivron, Notre société a généré un monstre).



2 -
Bellum civile 4 ou Voyage (en train) au bout de la nuit, par Francis Moury. Ce long texte analyse l'ignoble fait divers (il faudrait plutôt écrire, désormais, banal) ayant vu un train de plusieurs centaines de voyageurs plus ou moins molestés être mis à sac. Moury, qui ne se contente pas, ici, d'être un philosophe sereinement prudent, donc universitaire ou, immonde et récente catégorie s'il en est, un de ces sociologues médiatiques nous expliquant quel horrible mal-être, dont nous (nous, les nantis voyons...) sommes bien évidemment coupables, traduisent les actes de nos sympathiques sauvageons, Moury préconise donc, on le constate en lisant cet article, quelques remèdes pour le moins... radicaux.

3 - Viennent ensuite les différentes réponses au très polémique texte de Francis Moury. La première est signée par Moussa Diabira, la deuxième par Sébastien Bret, la troisième par George Kaplan. Certes peu esthétique, j'ai tout de même, en fin de compte, opté pour une présentation enchâssée, les commentaires de Moury suivant immédiatement les points critiqués de ses propres contradicteurs.
Enfin, dernière précision ne concernant point les cinéphiles : les illustrations choisies pour cette série proviennent toutes du film d'Elem Klimov, Come and See.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Le WEB Résistant
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :