Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 23:50
Besancenot & Guevara (presidential campaign, March 2007)Comment la Révolution française explique et justifie avec éclat l’héroïque histoire de la révolution russe, Ernest Labrousse (historien, titre de L’Humanité, 6 novembre 1921)

Apologie de l’homme de main de Castro par un certain facteur de Neuilly

Béatification (certes relancée par un quelque peu distrait président) du soi-disant “résistant” Guy Môquet

Silence radio sur le défaitisme révolutionnaire et les compromissions de juin 40, les basses oeuvres, le financement et la collaboration active avec Moscou pendant toute la Guerre froide …

Non-reconnaissance de la famine organisée d’Ukraine (Holodomor) …

Non-réaction suite aux manifestations (1 mort, 44 blessés) et l’attaque informatique qui ont suivi le déboulonnage, dans la capitale estonienne, du monument au “soldat libérateur soviétique” …

Ou devant la multiplication des provocations dignes de la Guerre froide ainsi que le “refus de toutes les repentances” de l’ex-chef du KGB en train de s’incruster au-delà de ses mandats légaux à la tête de la Russie …

On l’a compris, en ce 90e anniversaire de la tristement fameuse “Révolution d’Octobre” qui, calendrier julien oblige, eut lieu en novembre …

Ce n’est pas du pays auto-proclamé des droits de l’homme où, malgré ses derniers 2% aux présidentielles (6 avec sa “relève” trotsko), la nostalgie pour “le grand soir” (avec tout ce qu’elle charrie d’anti-américanisme rotulien à la fois politique et culturel) est encore bien présente, notamment dans nombre de milieux intellectuels, qu’il faut attendre le véritable bilan de la plus funeste et sanglante idéologie de l’histoire.

Mais à nouveau, comme le montre le tour d’horizon de La Croix de ce matin, des premiers concernés, nos voisins d’ex-Europe communiste, qui tentent, tant bien que mal et le plus souvent sans nous, de gérer ce lourd héritage …

Mémoire contre mémoire dans l’ex-URSS
La Croix
Alain GUILLEMOLES

90 ans après la révolution d’Octobre, les anciennes républiques soviétiques se partagent entre celles qui refusent toute remise en question et celles qui instruisent le procès du communisme.

Les unes campent sur leurs certitudes. Les autres revisitent le passé. Quatre-vingt-dix ans après la « grande révolution d’octobre », les pays issus de l’URSS réagissent en ordre dispersé et portent sur leurs années communistes un regard bien différent.

Quelques-unes des républiques nouvellement indépendantes de l’ex-URSS s’engagent dans une relecture de la période soviétique (1917-1991). C’est, par exemple, le cas de l’Ukraine sous l’impulsion du président Viktor Iouchtchenko, nationaliste modéré arrivé au pouvoir début 2005. Il s’est placé à la tête d’une campagne internationale visant à faire reconnaître comme un génocide la famine organisée, connue en Ukraine sous le nom de Holodomor.

Au début des années 1930, de 5 à 7 millions de paysans ukrainiens ont été tués par la faim, tandis que les brigades bolcheviques confisquaient le blé dans les campagnes. Il fut longtemps interdit d’évoquer cet épisode. Mais le nouveau pouvoir ukrainien est bien décidé à promouvoir sa reconnaissance comme l’un des grands drames du XXe siècle.

D’anciens membres de l’UPA décorés

La recherche historique a commencé, en Ukraine, sur le sujet. Un musée-mémorial doit être construit, un jour annuel de commémoration est organisé. La diplomatie ukrainienne a déjà obtenu une reconnaissance officielle des Parlements canadien, argentin, polonais et même du Congrès des États-Unis depuis 2003. Une proposition de loi circule également à l’Assemblée nationale française, déposée par le député du Nord Christian Vaneste (UMP).

De la même façon, Viktor Iouchtchenko a entrepris de faire reconnaître le statut d’anciens combattants aux soldats de l’UPA, l’armée insurrectionnelle ukrainienne qui s’est battue, dans l’Ouest, contre les Soviétiques jusque dans les années 1960. Elle a compté plus de 100 000 membres, dont la moitié a été tuée par l’armée soviétique.

Le régime communisme avait fait d’eux des criminels. Le 14 octobre dernier, le président ukrainien a décoré d’anciens membres de l’UPA, provoquant des manifestations organisées par les communistes à Kiev. Il y a eu une dizaine de blessés et une cinquantaine d’arrestations.

La Russie semble vouloir incarner la continuité

Ces batailles à propos de la mémoire sont parfois source de confrontations encore plus violentes. En Estonie, le gouvernement a donné l’ordre en avril dernier de démonter le monument au soldat libérateur soviétique érigé en 1947 au centre de Tallinn, la capitale.

Dans la nuit, les affrontements qui ont suivi la manifestation ont fait un mort et 44 blessés, dont 13 policiers. Un peu plus tôt, le porte-parole du ministère russe des affaires étrangères avait qualifié le déplacement de cette statue d’acte « blasphématoire et inhumain » tandis que le président de la Douma russe demandait la rupture des relations diplomatiques avec l’Estonie.

La Russie supporte en effet très mal toute remise en question du passé soviétique. Comme si elle prétendait incarner une forme de continuité. Dans la Russie de Poutine, le Parti communiste fait pourtant ses scores électoraux les plus bas depuis la fin de l’URSS. Mais le président russe joue en permanence d’une certaine forme d’ambiguïté, tentant d’incarner une impossible synthèse qui glorifie à la fois la Russie des tsars et celle des bolcheviks. Il est le président de la fierté nationale retrouvée.

Poutine se veut le président de tous les Russes

Alors il peut à la fois décorer l’écrivain anticommuniste Alexandre Soljenitsyne puis affirmer que l’effondrement de l’URSS fut « la plus grande catastrophe du XXe siècle ». Il peut approuver le retour des restes du général russe blanc Denikine vers sa terre natale et conserver dans son bureau le buste de Felix Djerzinski, le fondateur de la Tchéka, la police secrète qui fut l’ancêtre du KGB.

Vladimir Poutine se veut le président de tous les Russes ; descendant des rouges comme des blancs. Il incarne le refus de toutes les repentances. Avec lui, le mausolée de Lénine est demeuré sur la place Rouge. La Russie a célébré le soixantième anniversaire de la fin de la « Grande Guerre patriotique », le 9 mai 2005, en évitant soigneusement tout ce qui aurait pu écorner la figure de Staline.

Et toute recherche sur Katyn s’est arrêtée : les dossiers qui concernent ce massacre des officiers polonais par l’Armée rouge, au début de la Seconde Guerre mondiale, sont retournés aux archives. Ils ne sont pas près d’en ressortir.

Entre l’attitude de l’Ukraine ou des pays Baltes, qui optent pour un retour sur le passé, et l’attitude de la Russie, qui s’y oppose, il existe une troisième voie : celle des pays d’Asie centrale ou de l’Azerbaïdjan. Ici, on considère que les années communistes font partie d’une histoire subie.

Les nouvelles autorités nationales s’exonèrent donc par avance de toutes responsabilités pour les crimes commis au temps du communisme. Et peu importe si les dirigeants d’aujourd’hui sont d’anciens chefs du Parti communiste local, voire d’anciens hauts responsables du KGB comme Gaïdar Aliev, père et prédécesseur à son poste de l’actuel président d’Azerbaïdjan.

Le retour sur la période communiste se fait en ordre dispersé
En Asie centrale, de nouvelles dynasties sont en passe de se constituer. Elles s’appuient sur le culte de personnages à nouveau exhumés de l’histoire, à l’exemple de Tamerlan, dont une immense statue a été édifiée à Tachkent, capitale d’Ouzbekistan, remplaçant l’ancienne statue de Lénine, de façon à rendre aux Ouzbeks le sentiment d’une fierté retrouvée. De Tamerlan, on retient la figure du modernisateur, plus que du conquérant.

Au Turkménistan, le culte de la personnalité s’organise plutôt autour de l’ancien président Saparmurat Niazov, mort au printemps dernier. Cet ancien dirigeant communiste s’était proclamé « Turkmenbashi », le « Père de tous les Turkmènes ». Il avait changé le nom des mois du calendrier pour les remplacer par le prénom de sa mère ou de ses proches.

Il se voulait l’unique inspirateur d’une nouvelle idéologie nationale, au point d’avoir fait construire, dans la capitale, une statue de 12 mètres de haut, dorée à l’or fin, et qui tourne sur son socle en fonction de la course du soleil. Ici, une nouvelle figure autocratique s’est substituée aux anciennes, évitant toute remise en question.

Dans l’ancienne URSS, le retour sur la période communiste se fait donc en ordre dispersé, plus lentement qu’en Europe centrale. Des musées de la terreur communiste ont vu le jour en Roumanie, Hongrie… Ils ont eu le soutien des gouvernements. En Russie, quelques associations comme Mémorial ou la fondation Sakharov tentent de soutenir des recherches historiques sur les répressions.

Elles tentent aussi d’obtenir la création de monuments en hommage aux victimes du goulag, l’organisation d’expositions, l’édition de livres… Mais ces associations n’ont aucun soutien des pouvoirs publics. Quand leur travail n’est pas entravé. Aujourd’hui, la Russie n’a pas encore envie de se pencher sur la période communiste, trop préoccupée de son redressement économique et de son retour sur la scène mondiale. L’humeur n’est pas à l’autocritique. Cela viendra peut-être pour le centième anniversaire de la révolution d’Octobre. En 2017…


Anti-christianisme: Les athées commettent bien des abominations au nom de l’athéisme, M. Dawkins! (Atheists do indeed do evil things in the name of atheism)

 

Godless Communists

Retour, en ce 90e anniversaire de la tristement fameuse “Révolution d’Octobre” (qui, calendrier julien oblige, eut lieu en novembre) …

Sur les élucubrations des nouveaux chantres de l’antichristianisme (pardon: de l’athéisme!) …

Avec, dans la Croix de ce matin, un petit bilan de quelques unes des joyeusetés commises au nom justement… de la science (pardon: du matérialisme scientifique) et de la lutte contre la religion!

LIRE LA SUITE








Heureux 90e anniversaire à l’anti-Sovietchik No.1! (Happy birthday to the man who buried the Soviets!)

 Robert ConquestLes révolutionnaires russes  imitent volontairement et sciemment les révolutionnaires français. Ils sont animés du même esprit. Ils se meuvent au milieu des mêmes problèmes dans une atmosphère analogue. Albert Mathiez (”Le Bolchévisme et le Jacobinisme”, 1920)

En ce 90e anniversaire de la République d’octobre …

Comment ne pas avoir une petite pensée pour celui qui, à la fois dans ses livres et via ses discours pour Thatcher et Reagan et donc contre la plupart de ses collègues, en fut (comme en témoigne son surnom, des Soviétiques eux-mêmes, d’anti-Sovietchik No. 1!) le plus formidable et précoce dénonciateur?

LIRE LA SUITE


90e Anniversaire de la Révolution d’octobre: La face cachée des procès de Moscou (How the show trials covered up for the Great Terror)

Lenin & StalinEpurer la terre russe de tous les insectes nuisibles, des puces (les filous), des punaises (les riches), etc. Lénine (”Comment organiser l’émulation”, décembre 1917)

En ce 90e jour-anniversaire du début de la Révolution d’octobre …

Retour sur la tristement fameuse Grande Terreur” (selon les termes de Robert Conquest, à l’image de la Grande Terreur de l’été 1794), appelée aussi pudiquement les “Grandes Purges”, qui, derrière le rideau de fumée des procès de Moscou, vit la mise en oeuvre, selon les mots de l’historien Nicolas Werth (”Les crimes cachés du communisme”, L’Histoire, oct. 2007), du “plus grand massacre d’Etat jamais mis en œuvre en Europe en temps de paix”.

Car en effet, derrière l’élimination hautement médiatisée des élites bolchéviques (Armée, cadres des administrations et grandes entreprises d’Etat, cadres politiques régionaux et locaux arrêtés par centaines de milliers, dont la moitié exécutés) dénoncée plus tard par le très partiel Rapport secret Krhouchtchev de 1956, eurent lieu des “opérations répressives secrètes de masse” qui ne furent révèlées qu’après la chute de l’URSS et l’ouverture des archives au début des années 90.

Soit sur une période de 16 mois (d’août 1937 à novembre 1938) l’exécution d’une balle dans la nuque de quelque 750 000 citoyens russes (50 000 par mois ou 1600 par jour) et plus de 800 000 envoyés au goulag.

Avec une dizaine d’opérations hautement secrètes d’élimination des ex-koulaks et membres du clergé et de l’Ancien Régime ou de partis non bolchéviques mais aussi de diverses “nationalités” (citoyens soviétiques, ex-prisonniers ou réfugiés voire expatriés d’Allemagne, Pologne, Mandchourie, Lettonie, Finlande, Grèce, Estonie, Roumanie).

Le tout largement complété par, quotas et surenchère obligent, par tout ce qu’on pouvait ramasser de marginaux ou déviants sociaux (ne fallait-il pas éliminer les “éléments socialement - et plus tard ethniquement - nuisibles“, issus d’ailleurs pour la plupart des bouleversements des années précédentes?) ramassés sur les marchés et dans les gares qui rappellent étrangement les premiers gazages à but eugénique des malades mentaux lancés dans l’Allemagne nazie peu de temps après …

LIRE LA SUITE


Idiots utiles: 90 ans après Lénine, Durantysme pas mort! (90 years on, useful idiotism alive and kicking)

Useful idiotsLénine les appelait “idiots utiles,” ces gens qui, dans les démocraties libérales, apportaient leur soutien moral et matériel à une idéologie totalitaire tissant ainsi en fait la corde pour les pendre. Pourquoi des gens qui bénéficiaient de la liberté et de la prospérité oeuvraient avec tant de passion à leur destruction est une question fascinante, alors comme aujourd’hui. A présent, les idiots utiles se retrouvent parmi les chantres de l’apaisement, de l’anti-américanisme pavlovien et de l’idéalisme sentimental qui tentent d’empêcher les réponses nécessaires à une autre idéologie liberticide - l’Islam radical. Bruce S. Thornton

En cet anniversaire de la Révolution d’octobre

Retour, avec le Washington Times, Thomas Sowell et Bruce Thornton, sur cet accessoire indispensable de toute tyrannie réussie, les fameux idiots utiles, qui, 90 ans après Lénine n’ont pas pris une ride.

Et ce que la révolution soit bolchévique, maoïste, castriste ou à présent islamique …

LIRE LA SUITE

jcdurbant

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Réinformation
commenter cet article

commentaires

Sebaneau 07/08/2008 17:50

Après avoir publié ces vérités désagréables, le blog "La Russophobe"  a fait l'objet d'une attaque informatique de la part des Fils de Putin.http://docs.google.com/Doc?id=dc2m8p62_237c4mx33dkhttp://pasta.cantbedone.org/pages/1wDIxo.htmhttp://russophobe.blogspot.com/2008/08/editorial-aleksandr-solzhenityn-good.htmlEDITORIAL :
Alexandre Soljénitsyne,  bon débarras  

La Russophobe, 6 août 2008
 

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :