Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 23:10

Dr Patrice HUERRE[1]

Les crimes sexuels commis en réunion semblent avoir fait leur apparition ces dernières années si l’on en juge les rubriques des faits divers des journaux. Il s’agit de crimes qui, par leur caractère sordide, sont relativement médiatiques et intéressent particulièrement la presse. Les seules références bibliographiques que nous retrouvons sont en effet des extraits de quotidiens, aucune publication scientifique ne semblant s’être penchée sur cette question en particulier.

En fait, les agressions sexuelles et viols commis en réunion sont beaucoup plus anciens que l’intérêt médiatique qu’ils suscitent : l’Histoire nous le rappelle.

Il semble probable que, par le passé, ces actes n’aient pas été identifiés comme tels, et on peut penser que nombre d’études précédemment publiées sur la question de la délinquance sexuelle rassemblaient des sujets impliqués dans des viols en réunion.

Et il est probable que ce sont bien les médias qui ont participé à leur reconnaissance et à leur identification comme crimes sexuels particuliers, permettant de cristalliser de manière assez spectaculaire les terreurs urbaines du grand public.

Les journalistes ne se sont d’ailleurs pas embarrassés des subtilités distinguant les agressions des viols, les délits des crimes puisqu’ils ont repris le terme donné par la rue à ces pratiques : les « tournantes ».

Dans ce contexte, il paraissait donc indispensable d’en savoir plus sur cette délinquance apparemment « à la mode ».

 

Le matériel à notre disposition correspond à un échantillon de 52 expertises psychiatriques portant exclusivement sur des auteurs de viols, agressions et attentats à la pudeur commis en réunion.

Ces expertises effectuées à la demande de la justice s’étalent sur les quinze dernières années.

Si elles ne permettent bien sûr pas d’établir un profil du délinquant sexuel agissant en groupe, leur lecture donne une série d’informations définissant un groupe de sujets assez homogène sur bien des points.

 

 

Age  des agresseurs au moment des faits:

 

Sur les 52 agresseurs, tous ont plus de 13 ans et tous ont moins de 26 ans.

La répartition de leur âge suit une courbe gaussienne, le sommet le la courbe se situant à 16 ans.

  • 21% des sujets ont 16 ans
  • 15% des sujets ont 15 ans
  • 15% des sujets ont  17 ans

Il est à noter que sur l’échantillon concerné, seuls 3 des sujets ont plus de 23 ans.

Si notre échantillon est trop petit pour l’affirmer avec certitude, on peut tout de même avancer l’idée que ce type d’infraction est l’apanage de sujets jeunes, en tout cas plus jeunes que les autres types d’agresseurs sexuels qui ont une courbe de répartition des âges plus centrée sur 20-30 ans pour les viols avec violence et plus centrée sur 30 ans pour les pédophiles.

Ceci nous amène à une deuxième remarque concernant l’âge de leur victime qui est dans la quasi totalité des cas égal ou voisin du leur.
 

Scolarité  des agresseurs :

 

La scolarité des sujets est décrite comme problématique voir chaotique dans certains cas. On peut s’étonner du taux de redoublement dans leur cursus scolaire : 86% des patients ont au moins redoublé une année ( primaire ou secondaire)

  • 42% d’entre eux ont redoublé une année de primaire
  • 60% ont redoublé une année de secondaire de leur cursus
  • 18% ont redoublé dans le primaire et le secondaire

Aucun des sujets ne se situe dans une filière scientifique, et environ la moitié est déjà dans une orientation professionnelle.

Environ 15% des sujets sont dans une situation critique, sans réel espoir d’inscription dans une filière professionnelle.

Tous sont conscients de leur difficulté et de leur échec scolaire bien que présentant une bonne projection dans l’avenir.

 

 

Cellule familiale :

 

Ces adolescents sont issus pour la quasi totalité de familles modestes, résidant dans des banlieues, bien entendu en zone urbaine.

La fratrie est nombreuse dans tous les cas puisque seuls trois des protagonistes sont des enfants uniques.

Le terme de famille nombreuse prend toute sa signification puisque 44% des sujets sont issus de familles de 5 enfants et plus ( jusqu’à 10 ).

La position du sujet dans la fratrie est très variable, pouvant être deuxième , troisième … ou dernier. On notera que plus rarement il s’agit des aînés ( 15%),  et ce sans relation avec l’origine ethnique de la famille.

Les expertises donnent assez peu d’information sur le caractère conflictuel des unions parentales, mais toujours est-il que seuls 5 des adolescents rapportent une séparation du couple des parents.

Pour la question de l’appartenance ethnique des familles, 52% sont originaires des pays du Maghreb, 20% d’Afrique Noire, le restant des sujets étant issu de familles d’origine française. Pour le cas des familles issues des  pays du Maghreb, plus de 75% des sujets concernés par l’expertise sont nés sur le territoire français.  Et leurs parents comme eux mêmes sont d’obédience musulmane.

On note que la profession exercée par les parents est toujours peu qualifiée et peu gratifiante, et que pour les familles nord-africaines, dans plus de 85% des cas la mère ne travaille pas.

 

 

Habitudes du sujet :

 

Dans tous les cas (sauf un dont nous reparlerons plus tard), les sujets se décrivent comme sociables, bien intégrés au sein de leur groupe, décrivant des loisirs et centres d’intérêt tels que les sports , les films.

Ces activités para-scolaires sont des activités de groupe.

On retrouve une consommation de tabac semblable à celle de la population générale et une consommation d’alcool inférieure ( notion à relativiser du fait de l’âge des patients)

 

 

Antécédents médicaux :

 

La lecture des expertises des sujets est très décevante si l’on s’attend à trouver chez ces sujets des antécédents médicaux , chirurgicaux ou psychiatriques.

Les questions toujours posées ne permettent aucune découverte .

Les sujets n’ont jamais été hospitalisés en psychiatrie ou en médecine pour une cause psychiatrique. Ils n’ont jamais eu de suivi par des médecins psychiatres ou reçus de traitements psychotropes.

Seul un patient fait état d’une tentative de suicide.

Les  antécédents médicaux sont sans particularité par rapport au reste de la population, comme les antécédents chirurgicaux.

 

 

Antécédents judiciaires :

 

La lecture des antécédents judiciaires des sujets met en lumière que  30% des sujets avaient eu dans leur passé affaire à la justice. Dans la quasi totalité des cas, il s’agit de vols, le plus souvent sans violence.

L’élément important est que seuls 2 des sujets font part de condamnations antérieures pour des affaires de viols.

 

 

Les actes transgressifs :

 

Les expertises, même en ne donnant qu’une version, celle de l’agresseur, sont assez éloquentes  sur l’acte en lui même et c’est ici que l’on retrouve l’uniformité la plus frappante.

Les faits reprochés aux sujets sont les mêmes quand on tient compte des modifications récentes de la loi ramenant la fellation forcée à un viol.

Il s’agit  donc de viols ou d’agressions sexuelles  dans 95% des cas, exercés sur des femmes ou des jeunes femmes. En tant que chefs d’inculpation, les violences physiques les accompagnent dans 30% des cas et les attentats à la pudeur dans 20% des cas.

Le lieu du crime est réparti de manière égale entre des caves et hall d’immeubles, des squats et des appartements appartenant tantôt aux familles des victimes et tantôt aux familles des agresseurs.

La notion de groupe est très variable selon les cas, plusieurs affaires rassemblant 2 agresseurs, la plupart font référence à 3 ou 4 agresseurs, rarement plus.

 

Le point de la relation à la victime est le plus marquant : plus de 95% des agresseurs présumés font état d’une relation avec la victime qui faisait partie du quartier. Les agresseurs connaissaient avant le viol le prénom de leur victime.

A noter que les 5% restant rassemblent deux affaires impliquant des individus plus âgés et que ces affaires sont, à la lecture des expertises, un peu différentes des autres.

 

La description de l’acte par l’agresseur présumé est quasi interchangeable d’une expertise à l’autre.

On note un ton dégagé emprunt d’une certaine banalisation, servant à la description d’un rapport consenti, en fait rarement à plusieurs dans le même temps,  mais à tour de rôle.

Dans tous les cas, la victime est décrite comme une « fille facile » ou  comme «la cocotte à tout le monde »

Le sujet reconnaît le rapport sexuel, mais pas le caractère forcé de ce rapport.

 

Pour illustrer ce point, on note :

  • 1 jeune homme qui reconnaît le caractère forcé des agressions qui étaient des attouchements ( ce patient diffère des autres par son caractère introverti, solitaire  et son isolement   socio-affectif )
  • 2 autres  qui reconnaissent avoir fait peur à leur victime ( dans la même affaire)
  • 1 jeune homme âgé de 23 ans qui reconnaît une alcoolisation au moment des faits et l’usage de la force.

Tous les autres sujets décrivent une relation consentie, ne retrouvant aucun élément d’anormalité, ni dans le lieu ni dans le fait que plusieurs jeunes garçons aient un rapport avec la même victime,

Toujours dans la description de l’acte par les agresseurs, 30% signalent ne pas avoir pu éjaculer, alors que plusieurs sujets ( environ une dizaine ) signalent leur virginité avant les faits.

 

Toujours dans le cadre de l’expertise, ce qui est donc à relativiser, la plupart des patients ne comprennent pas la plainte et évoquent une plus grande méfiance à l’avenir concernant la gente féminine comme conséquence de leur mise en examen.

 

Dans ces conditions, il n’est pas surprenant que 50 des 52 expertises se concluent par une accessibilité à une peine de prison, à une non dangerosité psychiatrique et à une absence de pathologie psychiatrique structurée.

Bien entendu, l’âge n’aurait pas permis de préciser une telle structuration, en particulier psychotique, de manière évidente, mais l’expertise aurait sans doute pu détecter des signes à minima s’il y en avait eu, ce qui n’est pas le cas.

A l’exception de rares cas, l’expertise ne met pas en avant de tableau anxio-dépressif, les seuls sujets concernés se trouvaient impliqués dans des affaires les ayant conduits à être incarcérés au moment de l’expertise, et ce à la différence de la plupart des autres sujets.

Il paraît donc possible de relier ce tableau dépressif à l’incarcération.

Si on écarte 10% des sujets dont le niveau intellectuel visiblement faible parasitait la compréhension des questions posées, tous ont une élocution correcte sans trouble de la compréhension, s’exprimant clairement en français et peu intimidés par le cadre de l’expertise

Tous les sujets sont jugés comme « réadaptables ».


 



[1] Psychiatre des hôpitaux, psychanalyste

Directeur médical de la clinique médico-universitaire G. Heuyer (Fondation Santé des Etudiants de France)

Psychiatre auprès de la Cour d’Appel de Paris


Une jeune femme enlevée et séquestrée par l'agresseur de Marine Le Pen


Communiqué de presse de Marine LE PEN

Alors qu’il était interdit de séjour dans le Pas-de-Calais, l’agresseur de Marine Le Pen a kidnappé, en bande organisée, une jeune femme d’Hénin-Beaumont dans la nuit de mercredi à jeudi.

Après avoir menacé Marine Le Pen avec une arme à feu, après avoir menacé de mort les témoins, après avoir injurié les policiers, après avoir violé son contrôle judiciaire à de multiples reprises en se baladant en plein centre-ville d’Hénin-Beaumont au vu et su de tous, le multirécidiviste a commandité et participé à un enlèvement.

Mercredi soir, une jeune Héninoise de 20 ans a été kidnappée en toute impunité. La voiture dans laquelle elle se trouvait a été attaquée par 4 individus armés de battes de base-ball. Une fois la vitre brisée, la jeune femme a été enlevée et emmenée dans une voiture où elle été séquestrée pendant plusieurs heures.

Violentée et blessée, elle fut abandonnée au bord de la route avant d’être retrouvée, traumatisée, par des automobilistes. Elle a porté plainte contre le multirécidiviste qu’elle a formellement identifié. Depuis cinq jours, l’individu est recherché par toutes les polices de France, un avis de recherche national a été lancé en vain.

Rappelons que cet individu, au moment de l’agression de Marine Le Pen, avait été présenté par certains médias locaux comme un gamin sans histoires. Complaisamment interviewé par une chaine de service public avant même d’être entendu par la police, l’individu avait pu dire que le Front National avait monté toute cette histoire contre lui. Me Eric Dupont-Moretti, son avocat, avait même organisé son arrivée au commissariat devant les cameras dans le but de se faire de la publicité.

Le juge d’instruction qui a laissé un individu aussi dangereux en liberté alors qu’il était mis en examen pour violences avec arme et subornation de témoins (sic) porte une lourde responsabilité.

Cette affaire gravissime démontre que la rupture promise par Nicolas Sarkozy n’a pas eu lieu et que les caïds agissent en toute liberté, que la justice de Madame Dati est d’un laxisme sans précédent et que les victimes sont abandonnées dans l’indifférence la plus générale. Dans ce domaine comme dans d’autres, on ment aux Français !


A la trentième place…

 

La France, qui selon nos dirigeants est une grande démocratie, vient d’être classée au trentième rang mondial… de la liberté de la presse !
Ce rang nous autorise donc à faire la morale au monde entier, au nom des droits de l’homme, de la démocratie etc.
Nous sommes classés derrière tous les pays occidentaux : l’Islande, la Norvège, la Suède, mais aussi la Lituanie, la Lettonie, le Ghana, la Jamaïque, la Namibie, et le Costa Rica.
L’honneur est sauf, puisque nous sommes deux places devant la Bosnie, pays que nous occupons militairement avec pour but, entre autre…de faire respecter la liberté de la presse !

En fait, la liberté de la presse existe réellement en France. Les journalistes ne sont pas inquiétés. C’est le cas des cireurs de pompes gouvernementaux, des anciens trotskystes, des cosmopolites, des défenseurs de délinquants et des immigrationnistes de tous bords. Les seuls à être oppressés sont les rares journalistes indépendants, les patriotes et les empêcheurs de tourner en rond.
Sont aussi licenciés ou régulièrement perquisitionnés ceux qui osent informer la population. Cela concerne le canard enchaîné, dont le siège a été perquisitionné par des juges (indépendants du pouvoir) ou l’ancien rédacteur en chef de Paris-Match, qui a été poussé à la démission, suite à la publication de photos de Cécilia faisant des cornes à vous savez qui…

Ce classement risque d’être attaqué par des détracteurs. Ils auraient tort, lorsqu’on voit le comportement de Sarkozy vis-à-vis de la journaliste américaine, qui a, crime de lèse-Sarkozy, osé lui demandé où était Cécilia.
Aux USA, dont le président est un admirateur, Bill Clinton a pourtant dû expliquer face aux caméras ces histoires de «cœur ».

En France, la liberté de la presse s’arrête là où le bon vouloir du pouvoir commence…

LeBerlioz pour Novopress

[cc] Novopress.info, 2007, Article libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]


Les africains en Europe, oui ! Les chinois en Afrique, non !

A la Une du dernier numéro du “Gri-Gri International”, le “quinzomadaire satirique panafricain”, un article intitulé “Forfaiture. Le Gabon vendu pour 1600 milliards !”.
A noter qu’il s’agit de francs CFA, ce qui fait 2400 millions d’euros.

Image Hosted by ImageShack.us La “forfaiture” stigmatisée par le Gri-Gri est une “haute trahison” (dixit ce journal), un “contrat de la honte” signé entre le gouvernement gabonais et des entreprises chinoises pour exploiter des gisements de fer au Gabon.
Ce qui choque particulièrement le “quinzomadaire satirique panafricain”, c’est que le contrat prévoit de faciliter l’entrée et le séjour au Gabon “des personnels chinois impliqués dans la réalisation du projet”.
Et le Gri-Gri commente ainsi cette disposition : “En clair, les Chinois pourront faire venir 2, 3 ou 5 millions de leurs compatriotes s’ils le désirent” au Gabon.

Mais par ailleurs le “Gri-Gri” tire à boulets rouges à longueur de colonnes contre les pseudos dispositions que le gouvernement français et les autres gouvernements européens prennent pour limiter l’immigration africaine en Europe, et contre le racisme des blancs dont seraient victimes les africains immigrés en Europe.
C’est “L’Afrique aux africains, et l’Europe aux africains”.

[cc] Novopress.info, 2007, Article libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]


Sevran (93): Initiation au tir dès le primaire !

25/10/07 - 16h45

SEVRAN (NOVOpress) - Le 18 octobre, une demi-heure avant la sortie des classes, une balle a traversé une salle de cours de l’école primaire et maternelle François-Villon de Sevran (Seine-Saint-Denis). Par miracle, aucun enfant n’a été touché.

A Sevran, les dealers s’intimident à la Kalachnikov. “Ces petits voyous n’ont peur ni de la justice, ni de la police, ni de leurs parents” s’indigne une mère de famille.

Depuis l’été, les “incidents” se multiplient. Entre autres, deux personnes ont déjà été blessées par balle : une femme, fin juillet, ainsi qu’un jeune homme ce mois-ci, dont le genou a été perforé pour “dette”. Les dealers ont aussi arrosé à la Kalachnikov la façade d’un appartement. Une mère de famille a même été ligotée par de faux policiers venus s’emparer d’une livraison de stupéfiants. Ils s’étaient visiblement trompés d’adresse. Au centre social une animatrice désigne un trou rebouché sommairement dans le mur de la salle de boxe. “Vous voyez, dit-elle, c’est une autre balle. Ils ont même menacé notre directrice !”.

Le maire communiste de Sevran, Stéphane Gatignon, a indiqué le 19/10/07 dans une lettre aux habitants, “il s’agit de règlements de comptes entre trafiquants” qui “souhaitent établir leur loi sur un territoire qu’ils veulent s’approprier.”

Pour Saguy, un solide gaillard de 32 ans, présenté comme une sorte de juge de paix du quartier, “les 1400 euros par mois de salaire d’un travailleur social, ici un revendeur de 20 ans peut se les faire à la minute”.


[cc] Novopress.info, 2007, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[http://fr.novopress.info]


Lyon négocie la laïcité dans les cantines scolaires

Sous la pression des représentants des Musulmans, des Bouddhistes et des associations pseudo-laïques, la mairie de Lyon a cédé aux religieux dans les cantines scolaires. Résultat : les enfants de Lyon auront des … menus sans viande. Histoire d’une régression.

« C’est une victoire de la laïcité sur la religion », répète Loïc Rigaud, directeur de SOS Racisme Rhône. C’est une question de point de vue. Suite à une table ronde réunissant cet été les divers cultes présents à Lyon et des associations (Ligue des droits de l’Homme, Ligue de l’enseignement, etc.), les cantines proposeront dès la rentrée 2008 un menu sans viande. Argument mis en avant pour justifier l’intrusion des autorités religieuses dans les choix alimentaires des écoles : sur 16 400 repas servis par jour, 30% étaient repoussés par les petits Lyonnais.

« Nous n’avons pas de leçon de laïcité à recevoir ! »
« Des conflits commençaient à apparaître dans certains quartiers », explique-t-on à la mairie. En fait de conflit, il s’agissait d’enfants qui ne voulaient pas manger des légumes ayant touché la viande et de cantiniers qui demandaient des consignes claires. Pressant la demande au printemps, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) a suggéré à la mairie la tenue d’une table ronde avec les autorités religieuses. « Il faut prendre en compte cette évolution de la société, insiste Yves Fournel, maire adjoint chargé de la Petite enfance. Pour ces enfants, c’est une question de santé et ne pas agir serait considéré comme discriminant. » En juillet, la discussion a donc débouché sur un accord dont se félicite Patrick Kahn, président de la Licra du Rhône : « Nous n’avons pas de leçon de laïcité à recevoir ! Cette décision est le fruit d’un consensus, martèle-t-il. Ce n’est plus un problème marginal : on ne peut pas se contenter de mettre en avant ses principes face à un tel constat ! » Effectivement : il suffit de les rayer d’un trait de plume !

(Continue reading…)


 

Article de Pierre LAMBERT
du 17 octobre 2007

L'image “http://www.tlfq.ulaval.ca/AXL/europe/images/Kosovo-map-KFOR2.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Le fait serbe au Kosovo, ethnique et religieux est menacé. L’islamisation par les albanophones a été initié par le terrorisme puis appuyé par la communauté internationale. De droit, le Kosovo reste serbe mais la démographie et une épuration ethnique tolérée par les occupants de l’Otan rassemble les conditions d’une accession à l’indépendance de la province voulue par la communauté internationale malgré le risque de la voir rejoindre une grande Albanie très mafieuse. Moscou reste l’obstacle à ce mauvais coup pour l’Europe de civilisation européenne au nom de l’historique devoir de protection des slaves et des orthodoxes.Car il faut le rappeler ici, le Kosovo est le cœur tragique de la nation serbe.

Les serbes s’installent dans la région en tant que clients et alliés de l’empire romain d’orient dans les années 600. Ils seront alliés des Byzantins contre les Bulgares qui les menacent. Petit à petit, la Serbie s’émancipe de la tutelle de Constantinople et devient indépendante.
Au Moyen-Âge sous Etienne IX, le royaume s’impose aux Bulgares et s’empare de la Macédoine et de l’Albanie. Etienne est alors empereur des Serbes et des Romains (grecs d’orient). Il envisage de prendre Constantinople mais meurt avant…. Le sort de l’orient chrétien en aurait sans doute été changé. Car voilà que le turc menace et que le 20 juin 1389 au Kosovo au lieu dit « le champ des merles « les armées serbo-bulgares sont écrasées par l’Ottoman qui va conquérir tout le pays depuis le sud, mais ne prendra Belgrade qu’en 1521. Ce n’est qu’en 1912 que la Serbie est unifiée à nouveau et indépendante, mais le fait albanophone ethnie non serbe et islamisée au Kosovo change la donne. En 1912 il y a au Kosovo 50 % de serbes, en 90 a peine 12 %.

Les Serbes sont devenus ultra-minoritaires dans le pays des monastères orthodoxes les plus beaux de leur culture.Un jour peut être les Français seront-ils minoritaires autour des la basilique Saint Denis, si ce n’est déjà pas le cas.Pour maintenir le Kosovo serbe le président Milosevic, créature titiste, s’est engagé dans un combat nationaliste.Lâché par tous ses alliés traditionnels dont la France, la Serbie s’est retrouvée accusée de tous les péchés du monde par une campagne de montages et de propagande comme les américains les affectionne. Le pays diabolisé sera écrasé sous les bombes de l’Otan et pour l’Europe la démocratie totalitaire apporte la première guerre depuis la fin du conflit mondial. La Serbie est victime depuis plus de 8 ans de crimes contre sa culture et son identité au Kosovo dans l’indifférence du mondialisme qui aime tant l’islam. Le peuple serbe défend un bout d’Europe contre l’islamisation, seul contre tous mais avec l’appui de Moscou, et c’est l’honneur de Poutine. L’indépendance du Kosovo serait une étape sur l’asservissement de l’Europe, un recul civilisationnel… le champ des merles est aussi notre champ de bataille.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Le Strat didier 08/11/2007 09:53

 voir mes articles qui vont dans le sens de la résistance , dans mon blog  "  infoantiintox.over-blog. org  "   souhaiterai   rajouter ma  reflexion à votre combat... bon courage  Didier Le Strat

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :