Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 22:13
TURGOT, Article de Guy Millière
En 1973, les thèses développées par Paul Ehrlich dans The Population bomb (1968) étaient déjà très répandues : Ehrlich y prévoyait avec une « certitude scientifique » une « croissance incontrôlable » de la population, des famines de masse jusque dans le monde développé, l’impossibilité de produire davantage de nourriture en raison des dommages déjà causés à la nature. Trois ans plus tard, en 1976, c’était un journaliste appelé Lowell Ponte qui publiait un autre ouvrage à succès planétaire, appelé The Cooling.  Il y était question, rapports scientifiques à l’appui, d’un refroidissement planétaire global, de l’irruption d’un nouvel âge glaciaire dont l’humanité aurait précipité l’avènement. Et en 1972, le Club de Rome avait fait paraître son retentissant traité appelé Halte à la croissance qui parlait du risque d’épuisement des ressources rares et de la nécessité d’envisager une croissance zéro, voire négative. Selon les auteurs, les ressources pétrolières auraient dû être totalement épuisées en 1992. Et ils publiaient des prévisions aussi précisément datées pour d’autres matières premières.
 
En ce début de vingt-et-unième siècle où nous sommes, trois décennies se sont écoulées depuis tout cela. La « croissance incontrôlable » de la population n’a pas eu lieu. Pas davantage les famines de masse, le refroidissement global ni l’épuisement des ressources. Pour autant, les rumeurs et les grandes peurs n’ont pas cessé. Depuis une vingtaine d’années, on parle plutôt de réchauffement de la planète, de la nécessité d’assurer un « développement durable » et de préserver la « biodiversité ».


Le Monde, 16 octobre 2007 

"Le XXIe siècle est un siècle de pénurie alimentaire". Bruno Parmentier, auteur de Nourrir l'humanité (La Découverte, 2007), décrit les causes de l'insécurité alimentaire qui menace l'humanité. Il plaide en faveur des OGM pour produire les agrocarburants nécessaires face à une future pénurie de pétrole.
 


Al Gore : une idéologie totalitaire

Milliere Guy - mardi 16 octobre 2007

ecologie
L’environnementalisme est une idéologie totalitaire, donc imperméable à toute forme de réfutation. Il échappe à ce que Karl Popper appelle la « falsifiabilité ». Cela rend quasiment inutile toute tentative de faire des contre-démonstrations ou de parler en s’appuyant sur des faits. Je sais aussi que, comme diverses idéologies totalitaires antécédentes, l’environnementalisme a su recruter des scientifiques qui, vendant leur âme au diable, n’hésitent pas à recourir à diverses falsifications et autres travestissements pour servir ce qu’ils estiment être la Cause : ils ne sont pas les premiers à se comporter ainsi, le marxisme-léninisme a eu ses Lyssenko et ses Mitchourine, le nazisme ses médecins psychopathes et meurtriers façon Docteur Mengele.

J’ai néanmoins espéré que la vague montante finirait par se briser avant d’avoir fait trop de dégâts. J’ai pensé qu’en adressant des mises en garde aux gens encore non contaminés par l’idéologie, et qu’en rappelant le caractère profondément destructeur d’idéologies totalitaires passées, il serait possible de dresser des garde-fous. J’ai pris comme des signes encourageants le succès planétaire du livre de Bjorn Lomborg, « L’environnementaliste sceptique », et l’existence en France de quelques ouvrages émanant d’esprits libres tels que Claude Allègre, Cécile Philippe ou, plus récemment, Christian Gérondeau.

Mais la vague continue à monter. On ne peut, en France, ouvrir la radio ou la télévision sans entendre parler de « réchauffement global dû aux activités humaines », des méfaits du dioxyde de carbone, des bienfaits du vélo et des éoliennes. Un « Grenelle de l’environnement » a été organisé à Paris dont les résultats seront bientôt connus, et dont on peut d’ores et déjà attendre le pire. Des réunions planétaires sont organisées sous l’égide de l’ONU. Et maintenant, comme si tout cela n’était pas amplement suffisant, Al Gore se voit décerner le prix Nobel de la paix.

On pourra me dire que ce n’est pas la première fois que le comité Nobel se déshonore : parmi les prédécesseurs de Gore, on trouve Yasser Arafat, l’inventeur du terrorisme moderne (superbe contribution à la « paix »), et Jimmy Carter à qui on doit cette autre extraordinaire contribution à la paix qu’est le régime des mollahs en Iran. Néanmoins, c’est la première fois que le comité Nobel récompense quelqu’un qui prend la pose d’un faux prophète à l’échelle planétaire.

C’est la première fois qu’il salue l’entreprise d’une personne dont toutes les actions vont à l’encontre de la recherche scientifique dans des domaines cruciaux tels que la médecine, la chimie ou la physique, qui font eux-mêmes l’objet de prix Nobel. C’est aussi la première fois que le tenant d’un discours aussi radicalement et explicitement anti-humaniste se trouve ainsi mis en avant.

À l’échelle française, cela encouragera ceux qui voudraient que nous nous mettions tous à la pédale, que nous nous éclairions à la bougie, que nous mangions « bio », que nous arrêtions de voyager, que nous renoncions au nucléaire et, pourquoi pas, à l’électricité.
À l’échelle planétaire, on prétendra davantage encore « combattre » l’effet de serre en dépensant des milliards de dollars qui auraient été bien plus utiles pour donner à manger à ceux qui ont faim ou soigner ceux qui sont malades, et on condamnera davantage encore des millions de gens qui n’ont pas eu accès au progrès scientifique à une mort certaine.

Derrière les grandes cérémonies des gourous de l’idéologie environnementaliste, il y a une face cachée, et celle-ci est un grand crime contre l’humanité en train de se commettre.

Que les Européens confrontés à l’hiver démographique et à la montée de l’islam radical choisissent la voie du suicide collectif est ridicule et pitoyable. Qu’un ancien vice-président du pays le plus riche et le plus innovant du monde veuille entraîner son pays sur la voie d’un suicide identique est absolument lamentable.

Qu’au nom de lubies suicidaires de gens riches, on condamne tant de pauvres au désespoir et au néant est scandaleux et répugnant. Ce dont les plus pauvres sur la planète ont besoin, c’est de développement économique, d’innovations technologiques, de sources d’énergie performantes, de réfrigération, d’eau potable, pas d’idéologues.

Jacques Garello : trente années fécondes

Milliere Guy - mardi 09 octobre 2007


Fin août, Jacques Garello a organisé, cette année encore, à Aix-en-Provence, l’Université d’été de la Nouvelle Économie. C’était la trentième fois que cet événement avait lieu. En trois décennies, la plupart des grands esprits de la fin du XXe siècle y ont débattu. Une profusion d’idées s’est trouvée énoncée, et des propositions ont été élaborées, des hommes et des femmes se sont ouverts à une connaissance qui, parce qu’elle était celle de la liberté, leur a donné accès à leur libre-arbitre. Jacques Garello, et tous ceux qui ont collaboré, peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli.


L’université d’été de cette année était consacrée à la mondialisation. Ce thème était approprié, d’abord parce que les amis de la liberté l’ont laissé trop souvent aux obscurantistes, aux totalitaires, aux dictateurs de « l’altermondialisme », ce qui n’a pas été sans conséquences sur la façon pervertie dont la population française voit l’économie globalisée. Il l’était aussi parce que la mondialisation ne cesse de s’accélérer, avec pour implication principale que les pays où on ne comprend pas les mutations en cours risquent fort de se trouver confrontés à des problèmes croissants, voire à un déclin brutal. Il l’était, surtout, parce que la France vit son ultime chance de redresser une situation déjà fort compromise.

Les travaux ayant été féconds, et l’heure étant grave, on ne peut que regretter qu’un seul membre du gouvernement se soit rendu à Aix. Les hommes politiques présents auraient pu se compter sur les doigts d’une seule main, les journalistes aussi. Ces regrets génèrent une inquiétude : si aussi peu de gouvernants, de ministres et de journalistes portent intérêt à des travaux féconds, cela n’aurait-il pas une signification ?

Il m’arrive de me demander si la France peut encore être sauvée ; de considérer que le malade « France » est dans un état désespéré ; de penser que l’absence d’intérêt de l’élite du pays pour le débat des idées (ou, pire encore, l’intérêt qu’ils s’obstinent à porter à des idées frelatées) fait que l’avenir est sombre.

Voici quelques mois, Jacques Garello se demandait si nous, libéraux, avions échoué. Je lui avais répondu que non : les idées énoncées à Aix sont également énoncées en mille points du monde et elles ont montré leur validité et leur poids d’espérance pour les opprimés et les miséreux.
Grâce à Jacques Garello, à son opiniâtreté, à d’autres penseurs et économistes tels que, Pascal Salin, Henri Lepage, Florin Aftalion, Jean-François Revel… la liberté n’est pas morte en France. Si la France devait continuer à s’éteindre, ce ne serait pas un échec de ceux qui ont fait vivre la liberté, mais, au contraire, l’échec de ceux qui n’auraient pas saisi les opportunités qui s’offraient. Comme Jacques, comme ceux qui ont travaillé à ses côtés, je vais continuer à œuvrer pour la liberté. L’avenir devrait dire si les blocages et les opacités omniprésents dans de ce pays ont une chance de se dissoudre.

Ultime chance, disais-je : les travaux et les exposés de l’université d’été n’ont pu que renforcer ce sentiment d’urgence. On peut être optimiste quant à ce que la mondialisation apportera à des millions d’êtres humains. Il sera difficile de ne pas être pessimiste pour la France. Mais cela n’empêche pas d’agir, ne serait-ce que pour se dire qu’on a fait son possible, et que, parfois, l’opiniâtreté paie.
Qui, voici trente ans, aurait imaginé que l’Europe centrale serait libérée du communisme, que les dictatures auraient reflué, ou que des inventeurs et entrepreneurs géniaux feraient advenir internet, la micro-informatique et l’ère des biotechnologies ?

L'image “http://www.les4verites.com/images/interface/head3.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Le WEB Résistant
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :