Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 22:55

Crimes et trahisons

Le crime est aujourd’hui à l’affiche : toute la gauche se rassemble à la fête de l’humanité. On nous annonce une grande affluence. Je vois en effet sortir de leurs tombes les 100 millions de personnes massacrées. Je vois le cortège de tous les pays martyrisés: la Russie d’abord, l’Ukraine, l’Europe de l’Est, la Chine, la Corée du nord, le Vietnam, le Cambodge, le Laos, l’Éthiopie, l’Angola, le Mozambique, Cuba etc. Je vois encore tous ces militants de «gauche » distribuer des tracts pour dénoncer l’insurrection hongroise, défendre « Cuba libre », soutenir le « Kampuchéa démocratique » c'est-à-dire les auteurs du génocide cambodgien qui n’ont même pas encore été jugés! Et ce sont les complices de tous ces crimes qui osent nous donner des leçons de droits de l’homme en stigmatisant la résistance au djihad islamique! Cette fête ignoble donne la nausée. Les médias lui font une publicité obscène et occultent la fête de la liberté (1) organisée par des associations libérales qui font pourtant assaut de politiquement correct en esquivant tout débat sur l’immigration et l’islamisme.

Dans le registre de la trahison, le répertoire englobe le Pouvoir et la « droite nationale ». Les manoeuvres visant à priver les français du droit de se prononcer par referendum sur la Turquie sont scandaleuses. J’ose encore espérer qu’il s’agit d’un malentendu et que Nicolas Sarkozy précisera sa position. Dans le cas contraire, il s’exposerait à une véritable rupture au sein de son propre camp. Au rang des trahisons, citons aussi les déclarations de Jean-Marie Le Pen « On attise la peur des Français devant ce qu’il est convenu d’appeler «l’islamisme» ou «l’intégrisme islamique». Ceux qui manipulent ces peurs, n’hésitant pas à dénaturer grossièrement le message de l’islam pour le faire mieux entrer dans leurs schémas, le font dans une optique très précise : celle de l’utopie mondialiste et de l’idéologie des droits de l’homme qui présupposent la destruction des identités culturelles et le refus de la transcendance.» (2) On disait autrefois des communistes qu’ils n’étaient pas à gauche mais à l’Est. De même, on peut dire que Jean-Marie Le Pen n’est pas bleu mais brunâtre.

Les français sont malades des pestes rouge, verte et brune. Cela fait beaucoup pour un seul peuple et je ne vois aucun médecin susceptible de les en guérir.

Gérard Pince


(1) La Fête de la Liberté, le 16 septembre 2007, de 10H à 18H, à l'espace Charenton, 323 bis Rue de Charenton, Paris 12°

(2) Pour la référence complète et son contexte tout aussi édifiant se reporter à :
http://www.voxnr.com/cc/a_la_une/EElAyEpZplcFIYADVl.shtml



L’anniversaire des attentats du 9/11 marqué par de nouvelles actions terroristes au Danemark, en Allemagne et en Algérie, nous incite à revenir sur la lâcheté de nos élites illustrée par l’interdiction de la manifestation pacifique de Bruxelles. On retrouve dans les motifs de cette interdiction, l’odieuse comparaison établie entre l’antisémitisme et la résistance à l’islamisation (1). Cette comparaison explique aussi pourquoi on dénature le phénomène islamique soit en le niant en bloc, soit en le déformant pour le priver de toute signification réelle.

Le négationnisme affirme que le Président Bush et le Mossad seraient les organisateurs réels des attentats du 9/11. Ce pauvre ben Laden a beau en réclamer les droits d’auteur, les malades du complot ne désarment pas! Partant du principe que plus un mensonge est gros plus il devient acceptable, ils diffusent partout leurs phantasmes et reçoivent des soutiens croissants, à commencer par celui du Maire de Bruxelles qui a autorisé leur manifestation! A défaut d’être la capitale de la résistance à l’Islamisme, la ville de Bruxelles devient ainsi celle de l’ignominie absolue. De son coté, un autre courant banalise le terrorisme en interdisant l’usage du qualificatif islamique. On invoque les exemples basques, irlandais, corses pour mieux occulter le terrorisme islamique qui se singularise pourtant par ses innovations (crime de masse et kamikazes) et par sa généralisation à l’ensemble de la planète. Dans le même esprit, on amalgame les évangélistes qui n’ont jamais menacé des vies humaines aux islamistes dont les discours haineux retentissent dans toutes les capitales du monde.

La déformation postule une guerre au sein de l’Islam opposant les modérés majoritaires à une poignée de radicaux. Admettons la réalité d’une telle guerre, force est de reconnaître que les modérés l’ont perdue. En effet, dès qu’une population vote librement, elle choisit l’Islamisme (Algérie, Iran, Hamastan, Irak, Turquie). On nous assure à présent qu’il s’agit d’islamistes modérés. Et pourquoi pas des nazis ou des staliniens modérés? Le même discours s’applique à la diaspora européenne qui serait majoritairement modérée ou laïque. L’existence de cellules responsables d’attentats, la généralisation du port du voile et les exigences intégristes qui assaillent l’école, l’hôpital, l’administration et le secteur privé contredisent cette affirmation. Certes, ces indices n’autorisent pas à culpabiliser l’ensemble d’une population mais ils permettent néanmoins de présumer l’adhésion d’une partie d’entre elle à l’Islamisme radical. Alors que cette présomption concerne un secteur vital pour notre sécurité (2), son expression est quasiment interdite en raison de l’absence de critères « scientifiques ». La constitution qui vient d’intégrer le principe de précaution, répond pourtant à ce type d’incertitudes : son application devrait imposer l’éviction des groupes violents et la prohibition de l’immigration en provenance des pays gangrenés par l’islamisme.

Toute cette dénaturation vise à interdire le rattachement de l’Islamisme à une population donnée. Cet interdit nie la réalité. Qu’on le veuille ou non, le monde réel comporte bien des nations et des diasporas qui les soutiennent. Qu’on le veuille ou non, ces entités sont bien porteuses de responsabilités collectives (3). Cette vérité est d’ailleurs reconnue par ceux qui condamnent sans relâche l’islamisme au proche orient, qui soutiennent la guerre en Irak et qui recommandent de bombarder l’Iran. Par un étrange paradoxe, ce sont souvent les mêmes qui stigmatisent la résistance à l’islamisation en Europe!

On comprend la volonté de défendre Israël. On comprend aussi qu’il serait temps d’appeler ces intellectuels à un peu plus de cohérence.

Gérard Pince


(1) Le maire de Bruxelles, appuyé par le groupe socialiste du parlement européen, prétend que la manifestation aurait un caractère raciste et xénophobe. On retrouve ici le recul de la raison et le parallélisme erroné évoqué par nos articles des 17 Août et du 4 septembre.
(2) On peut déplorer que les chiites et les sunnites s’entretuent au moyen orient mais cela ne nous menace pas directement. En revanche la pose d’une bombe dans le metro ou dans un train (sans même parler des attentats radiologiques, chimiques et bactériologiques capables de provoquer d’innombrables victimes) représente une menace immédiate. Comme je me plais à le répéter, la menace terroriste est au pas de votre porte et non à 5000 kilomètres de chez vous.
(3) Par exemple, tous les allemands n’étaient pas nazis (mais ils ont néanmoins élu Hitler au suffrage universel). Pour autant, nul n’a jamais nié la responsabilité de la nation allemande dans son ensemble comme le prouve d’ailleurs son démembrement et les réparations qui lui ont été imposées.

Résistance à l’islamisation: pourquoi sommes nous stigmatisés?

La résistance à l’islamisation se heurte à une opposition puissante et multiforme (1). Face à une telle offensive qui émane de la gauche comme de la droite, il faut s’efforcer de comprendre. Avec l’article consacré au naufrage d’une génération, j’ai essayé d’explorer une piste. J’en ouvre ici une seconde d’ailleurs complémentaire de la première puisqu’elle illustre de nouveau la crise de la raison contemporaine.

Depuis la deuxième guerre mondiale, l’Europe est traumatisée par l’extermination de six millions de personnes, au nom de prétextes raciaux et religieux tous aussi absurdes qu’imaginaires. Cette extermination ayant été précédée par des campagnes de haine, les élites européennes croient aujourd’hui bien faire en stigmatisant toute critique de l’Islamisme (2). Telle est, je pense, la raison essentielle de l’ostracisme que nous subissons. Nous devons donc répondre à la question suivante: peut on établir une comparaison entre les campagnes antisémites qui ont conduit à la Shoah et la résistance à l’islamisation de l’Europe?

Les causes lointaines de l’antisémitisme sont d’abord de nature religieuses et reposent sur le mythe du peuple déicide. Dans notre cas, la critique de l’Islamisme ignore au contraire les notions religieuses et s’efforce toujours de remonter du théologique vers le rationnel (3). Par exemple, notre hostilité au voile repose sur deux notions positives: d’une part, le souci de l’égalité des sexes et d’autre part l’assimilation du voile à l’intégrisme qui soutient le terrorisme islamique. De même, la lutte contre la sharia n’obéit pas à des considérations religieuses: Nous sommes contre la sharia parce qu’elle nie les droits de l’homme les plus élémentaires. Alors que l’antisémitisme s’appuie sur la supériorité d’une religion sur une autre, la résistance à l’Islamisme se fonde sur la défense des droits de l’homme. Voila une première différence fondamentale !

L’autre cause lointaine de l’antisémitisme relève de l’économique. En raison de leur exclusion de certains métiers par les monarchies chrétiennes, les juifs ont été cantonnés dans l’artisanat et le commerce. Bien qu’une majorité ait toujours vécu dans la pauvreté, cette spécialisation involontaire a entraîné la création d’une classe aisée suscitant la jalousie. Peu à peu l’antisémitisme s’est ainsi couplé à l’anticapitalisme pour former le « socialisme des imbéciles ». A l’évidence, cette dimension économique est absente de la résistance à l’Islamisme. Il s’agit donc d’une seconde différence notable.

Lorsqu’on en arrive aux causes immédiates, les différences s’avèrent décisives. En effet, avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir, le racisme biologique allait transformer les haines anciennes en fureur homicide. Or, nous mettons au défi quiconque de trouver ne serait ce que l’ombre d’un tel racisme dans les campagnes contre l’islamisation. Nul n’a jamais prétendu que les islamistes formaient une race à part! Cela signifie que la pièce essentielle de la comparaison est manquante.

Il est donc absurde de comparer l’antisémitisme à la résistance à l’islamisation de l’Europe. En revanche, l’Islamisme et l’antisémitisme se ressemblent comme des jumeaux. Tous deux s’alimentent aux mêmes phantasmes religieux et échappent à l’ordre de la raison. Tous deux, s’inspirent aussi du même discours anticapitaliste fondé sur l’idée que les juifs (ou les ploutocrates) domineraient le monde. Certes, l’Islamisme ne se réclame pas du racisme biologique. Outrepassant ce détour inutile, il recommande l’extermination de tous les juifs, à commencer par Israël.

Combattre l’Islamisme, c’est donc se ranger dans le même camp que ceux qui luttèrent contre le nazisme et l’antisémitisme. En revanche, stigmatiser la résistance revient à conforter les néo nazis qui préparent un nouvel holocauste. D’une manière générale, les intellectuels qui nous attaquent au nom d’un discours humaniste participent à une entreprise d’asservissement. En mettant en scène un parallélisme erroné, ils illustrent les tribulations de leur propre raison qui se retourne contre ses défenseurs au profit de ses pires ennemis. Beau sujet de réflexion pour les historiens qui analyseront les causes de notre décadence!

Voila ce qu’il fallait démontrer même si la place manque pour introduire toutes les nuances qu’un sujet aussi sensible exigerait.

Gérard Pince


(1) Citons trois exemples parmi d'autres: Un article du journal "The Guardian" indique que l'islamophobie est aussi inacceptable que le racisme. Dans le même temps, 219 parlementaires européens étudient les moyens de lutter contre l’islamophobie en Europe. Enfin, le maire de Bruxelles interdit notre manifestation pacifiste au motif qu’elle inciterait à la discrimination et à la haine.
(2) On n’aurait plus le droit de critiquer les religions parce qu’on risquerait ainsi de discriminer leurs pratiquants. Cette interprétation restrictive de la liberté, d’ailleurs soutenue par les autres religions, représente un grave recul de l’esprit des lumières. Aujourd’hui, Voltaire serait diabolisé par nos bien pensants.
(3) Certes, on retrouve cette dimension religieuse dans certaines analyses consacrées aux sourates du Coran. Elles ne sont pas pertinentes en dehors de leur sphère théologique. La pensée politique doit toujours s’élever au rationnel et à ce qui existe ici et maintenant afin de porter un jugement sur le réel et non sur les mythes.


Les responsabilités de Jean-Marie Le Pen

Personne ne peut contester à Jean-Marie Le Pen un courage physique et moral exceptionnel. Peu d’hommes politiques ont été aussi critiqués, insultés, vilipendés. Nul ne peut lui contester non plus, sur le plan des idées, son antériorité dans la dénonciation d’une immigration sans contrôles. Il a anticipé les évènements que nous connaissons aujourd’hui et les faits lui ont donné raison dans ce domaine. En dépit de ces acquis, Jean-Marie Le Pen porte de lourdes responsabilités dans la situation que traverse le pays.

En premier lieu, il est en partie responsable de la diabolisation du débat sur l’immigration (1). En substance, ce n’est pas le fait de parler de l’immigration qui a diabolisé Jean-Marie Le Pen. Valery Giscard d’Estaing, par exemple, a évoqué une invasion sans que cela lui porte préjudice. En réalité, Le Pen a organisé sa propre diabolisation en tenant des propos souvent scandaleux, sans rapport avec l’immigration, et qui ont heurté de nombreuses personnes.

Grâce à ce repoussoir, les lobbies pro immigrationnistes ont fort habilement amalgamé tout débat sur l’immigration à des idéologies douteuses. De même que l’idée de résistance passive renvoie à l’image valorisante de Gandhi, toute évocation de l’immigration est associée à l’image diabolisée de Le Pen. En parler conduit donc à se faire aussitôt taxer de racisme et d’antisémitisme. C’est pourquoi peu de personnes (intellectuels et médias) osent s’aventurer sur un terrain aussi miné alors qu’il s’agit pourtant du problème principal des français.

En second lieu, Jean-Marie Le Pen a contribué à la division de la droite. Certes, c’est la droite parlementaire qui a rejeté tout accord avec le Front National, tombant ainsi à pieds joints dans le piège tendu par François Mitterrand mais Jean-Marie Le Pen a contribué à cette division en adoptant des positions abruptes qui rendaient tout rapprochement impossible. Je pense en particulier à son hostilité sans nuances à la construction européenne et à l’atlantisme à un moment ou le péril soviétique menaçait pourtant l’Europe. Je pense aussi à son nationalisme économique opposé à la globalisation et à la liberté des échanges. Ses propositions économiques, si elles avaient été appliquées, auraient ramené la France au niveau de l’Albanie.

En bref, Jean-Marie Le Pen aurait pu constituer un mouvement populaire et contestataire sans pour autant afficher des positions aussi irréalistes. Au lieu de faire des concessions, il a multiplié les provocations. Dans ce contexte, aucune union de la droite n’était possible et les cohabitations résultant de cette situation ont retardé les réformes nécessaires à la France.

Enfin, Jean-Marie Le Pen s’engage à présent dans une impasse. Au cours de la campagne électorale, nous avions déjà entendu d’étranges propos et de bien surprenantes consignes recommandant l’abstention au risque de faire élire l’agitée des Charentes. Depuis sa villégiature du Maroc, Jean-Marie Le Pen récidive. Il tient à l’égard d’Israël des propos que le Hamas pourrait applaudir. Il appuie la volonté de l’Iran de se constituer en puissance atomique au grand péril de nos populations. Jean-Marie Le Pen s’est il donc rallié à Bové ou à Besancenot? Je crois qu’il exprime en fait le fond d’une idéologie inquiétante donnant ainsi un sens à tous ses errements précédents.

Beaucoup d’électeurs ont naguère apporté leurs suffrages à Jean-Marie Le Pen pour exprimer leur protestation. Or il se trouve que sur tous les sujets (à l’exception de l’immigration) les propositions de la Révolution bleue s’avèrent plus radicales tout en étant plus réalistes. C’est donc par le biais de cette dernière, que ces électeurs peuvent manifester leur volonté d’aller plus loin que le gouvernement actuel. De surcroît, la Révolution bleue leur offre un espace politique délivré de tous les repoussoirs qui ont fait tant de mal à leurs revendications légitimes. Il reste évidemment à transformer cet espace en force politique à l’occasion des crises et des chocs qui se produiront dans les prochains mois.

Gérard Pince

(1) En partie seulement car il existe aussi des causes plus générales sur lesquelles nous reviendrons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans La Révolution Bleue
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :