Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 22:10

Eurabia-5.jpg

Depuis les années 80 Bat Ye'or et bien d’autres, dénoncent la menace islamiste matérialisée par une conquête sur tous les fronts et utilisant tous les moyens, psychologiques, théologiques, idéologiques, politiques, militaires et terroristes si besoin.
 
Et de quoi parle-t-on aujourd’hui dans la campagne présidentielle française ? D’ « identité nationale », de drapeau, de patriotisme, de racines, de souveraineté, de valeurs européennes, de laïcité... Et du bout des lèvres d’immigration, de contrôle des frontières, de sécurité, de politique de défense, d’intégration, de devoirs…
 
Laissez-moi rire.
 
Il est des maux, s’ils ne sont pas reconnus et traités comme tels en temps et en heure sans ambages et langue de bois, sans politiquement correct et autres hypocrisies, sans monopole du débat par des « bonnes âmes » « pacifistes » et autres idiots utiles, qui ont la fâcheuse tendance de se développer à vitesse exponentielle, à la manière d’Al Qaïda.
Et lorsque l’on arrive chez le médecin, tordu par la douleur et qu’il nous explique que si nous étions venus plus tôt, dès les premiers symptômes, alors peut-être…
 
Mais là, il ne vous reste que la morphine, vous comprenez ?


« Le retour de l'esprit de Munich »

L’Esprit d’Eurabia

Bat Ye’or*

Permettez-moi tout d’abord une observation préliminaire sur le titre de cette séance : le retour de l’esprit de Munich. Un titre que je trouve optimiste. A Munich en 1938, la France et l’Angleterre exsangues après les pertes humaines de la 1ère Guerre Mondiale, avaient abandonné la Tchécoslovaquie à l’ogre nazi, dans l’espoir d’éviter un autre conflit. L’esprit de Munich se réfère donc à une politique d’Etats ou de populations qui refusent d’affronter une menace et s’efforcent d’obtenir la paix et la sécurité par la conciliation, l’apaisement et les compromis qui ont conduit certains à une collaboration active avec des criminels.

Je dirais pour ma part que nous avons dépassé l’esprit de Munich et je placerai la situation actuelle, non pas dans le contexte de la 2e guerre mondiale mais dans le contexte jihadique actuel. En effet depuis 30 ans la France et l’Europe vivent dans une situation d’auto-défense contre le terrorisme. Cela a commencé avec le terrorisme palestinien puis islamique, sans parler des terrorismes européens locaux, comme les terrorismes basque, allemand, italien des années 80. Il suffit de jeter un coup d’œil sur nos villes, nos aéroports, nos rues, les écoles gardées et même les transports publics pour voir l’impressionnant appareil de sécurité policier et militaire. Et que dire des ambassades, des synagogues… Le fait que les autorités refusent de nommer le mal par son nom ne signifie pas qu’il n’existe pas. En fait nous savons très bien que nous sommes agressés depuis longtemps, il suffit d’ouvrir les yeux et nos autorités le savent mieux que quiconque puisque ce sont elles qui ont ordonné ces mesures de sécurité. Dans son livre La Vie Quotidienne dans l’Europe Médiévale sous Domination Arabe, publié en 1978, Charles-Emmanuel Dufourq le spécialiste de l’Andalousie, décrivait sous le sous-titre « Une grande Peur » les conditions de vie des indigènes non-musulmans dans les campagnes d’Andalousie. (1) Aujourd’hui l’Europe vit dans une grande peur.

A Munich il n’y avait pas encore la guerre. Aujourd’hui la guerre est partout. Et pourtant l’Union Européenne et les Etats qui la composent, l’ont nié jusqu’à l’attaque terroriste à Madrid le 11 Mars 2004. S’il y a danger clament l’Europe urbi et orbi, celui-ci ne provient que des Etats Unis et d’Israël. Que faut-il comprendre ? Est-ce les armées américaines et israéliennes qui nous menacent ? Non ce qu’il faut comprendre c’est que la politique américaine et israélienne de résistance au terrorisme jihadique provoquent en retour des représailles contre une Europe qui a renoncé depuis longtemps à se défendre. Pour que la paix règne sur le monde, il suffirait que ces deux pays adoptent la stratégie européenne de reddition, fondée sur la négation de l’agression. Comme c’est simple…

Ceci n’est pas la stratégie de Munich. C’est au-delà de Munich, plus bas encore dans la connivence et la lâcheté. A Munich il y avait un avenir, même si la guerre ou la non-guerre devait le déterminer. Il y avait un choix. Dans la situation actuelle il n’y a pas de choix, car nous nions le danger jihadique. Le seul danger provient de l’Amérique et d’Israël. Nous faisons une guerre médiatique à ces deux pays en attendant de passer à des actes plus violents, c’est tellement plus facile et si peu dangereux…Et nous la menons avec les armes de la lâcheté : la diffamation, la désinformation, la corruption de politiciens véreux.

Au temps de Munich on pouvait envisager des batailles qu’on pouvait espérer gagner. Il y avait la ligne Maginot…En Europe aujourd’hui, dominée par l’esprit de la dhimmitude - la condition de soumission des Juifs et des Chrétiens sous domination islamique - on ne livre pas bataille, parce que l’on s’est déjà soumis sans même se battre. Cet engrenage qui fait de l’Europe le nouveau continent de la dhimmitude, s’est mis en marche depuis 30 ans à l’instigation de la France.

Une politique ambitieuse s’était alors dessinée, la symbiose de l’Europe et des pays arabo-islamiques, une symbiose qui donnerait à l’Europe - et particulièrement à la France, moteur du projet - un poids et un prestige qui rivaliseraient avec celui de l’Amérique (2). Cette politique fut menée discrètement, en dehors des traités officiels, sous le nom bénin de Dialogue Euro-Arabe. Une association de parlementaires des pays de la CEE fut créée en 1974 à Paris, l’Association Parlementaire pour la Coopération Euro-Arabe, chargée de gérer les aspects financiers, politiques, économiques, culturels et migratoires des relations euro-arabes sous les auspices des chefs d’Etat européens et de leurs ministres des Affaires étrangères en étroite association avec leurs homologues arabes, avec les représentants de la Commission Européenne et de la Ligue Arabe.

Cette stratégie dont le but était la création d’un ensemble méditerranéen Euro-Arabe, avec la libre circulation des personnes et des produits, a déterminé la politique d’immigration arabe dans la Communauté Européenne. Elle a aussi fixé depuis 30 ans toute la politique culturelle dans les écoles et les universités de la Communauté. Dès 1975 au Caire, à la première session du Dialogue Euro-Arabe menée par les ministres et les chefs d’Etats européens et arabes, et par les représentants de la Communauté Européenne et de la Ligue Arabe, des accords sont conclus concernant la diffusion et la promotion de l’Islam, de la langue et de la culture arabe en Europe, par la création de centres culturels arabes dans les villes européennes. D’autres accords suivront pour assurer une symbiose Euro-Arabe des universités, des médias, des syndicats de journalistes, de la presse écrite et audio-visuelle, d’écrivains, d’éditeurs, de producteurs de films, de transferts de technologies, y compris nucléaires, bref une fusion de tous les domaines culturels et médiatiques, ainsi que les avantages d’une diplomatie associative dans les forums internationaux.

Les Arabes mettaient des conditions à cette association : 1) une politique européenne séparée et opposée à celle de l’Amérique ; 2) la reconnaissance par l’Europe d’un peuple palestinien, et la création de la Palestine ; 3) le soutien européen à l’OLP ; 4) la désignation d’Arafat comme son seul et exclusif représentant ; 5) la délégitimation politique et historique d’Israël, la réduction de son territoire en un Etat non-viable, et l’arabisation de Jérusalem. D’où la guerre européenne occulte contre Israël par le boycott économique et dans certains cas universitaire, par la diffamation et la propagation de l’antisionisme et de l’antisémitisme.

Au cours de trois décennies un nombre considérable d’accords non officiels entre les pays de la CEE puis de l’UE d’un côté, et les pays de la Ligue Arabe de l’autre, déterminèrent l’évolution de l’Europe et ses aspects politiques et culturels actuels. Je n’en citerai ici que quatre : 1) Il était prévu de donner une formation spéciale aux Européens appelés à avoir affaire aux immigrés arabes afin de respecter leurs us et coutumes ; 2) les immigrés arabes resteraient sous le contrôle et les lois de leur pays d’origine ; 3) les livres d’histoire en Europe seraient rédigés par des équipes conjointes euro-arabes d’historiens - naturellement les batailles de Poitiers, de Lépante ou la Reconquista n’ont pas le même sens des deux côtés de la Méditerranée ; 4) l’enseignement de l’arabe et de la culture arabe et islamique serait donné dans les écoles et les universités européennes par des professeurs arabes et non-européens.

Aujourd’hui

Sur le plan politique, l’Europe a lié son sort aux pays arabes, elle est entrée dans la logique du jihad contre Israël et l’Amérique. Comment l’Europe pourrait-elle dénoncer la culture de haine jihadique qui exsude de ses alliés, alors qu’elle a tout fait des années durant, pour activer le jihad qu’elle couvre et justifie en prétendant que le danger provient de ceux qui résistent aux jihadistes arabes, ses alliés qu’elle sert dans les instances internationales et par ses medias.

Sur le plan culturel, toute une réécriture de l’histoire a été entreprise dès les années 1970 par les universités européennes. Ce processus fut entériné par le Conseil de l’Europe en Septembre 1991 lors de son Assemblée Parlementaire sur « La Contribution de la civilisation islamique à la culture européenne ». Il fut réaffirmé par le président Chirac dans son discours le 8 avril 1996 au Caire, bétonné par Romano Prodi, président de la Commission Européenne, dans la création d’une Fondation sur le Dialogue des Cultures et des Civilisations, qui va gérer tout ce qui se dit, s’écrit et s’enseigne sur le nouveau continent Eurabia qui embrasse toute l’Europe et les pays arabes.

La dhimmitude de l’Europe a commencé par la subversion de sa culture, de ses valeurs, la destruction de son histoire et son remplacement par la vision islamique de son histoire, soutenue par le mythe de l’Andalousie. Eurabia a adopté la conception islamique de l’histoire où l’Islam est une force de libération et de paix et le jihad une guerre juste. Ceux qui lui résiste, comme les Israéliens et les Américains sont coupables, non ceux qui le font. C’est cette politique qui nous a inculqué l’esprit de la dhimmitude qui nous aveugle, nous insuffle la haine de nos propres valeurs et la volonté de détruire nos origines et notre histoire. "La grande supercherie, c’est de laisser croire à l’Europe qu’elle est de tradition judéo-chrétienne. C’est un mensonge absolu", a dit Tarik Ramadan (3). Nous haïssons Georges Bush parce que lui le croit encore. Comme ces Américains sont retardés….

L’esprit de la dhimmitude n’est pas seulement une soumission sans livrer bataille, pas même une reddition. C’est aussi la négation de son indignité par l’intégration de valeurs qui nous détruisent, c’est le mercenariat idéologique mis au service du jihad, c’est le tribut payé de leur main et avec humiliation par les contribuables européens dhimmis pour obtenir une fallacieuse sécurité, c’est la trahison des siens. Le dhimmi obtenait une sécurité éphémère et factice par les services rendus à l’oppresseur, par la servilité et la flatterie. C’est aujourd’hui la situation de l’Europe.

La dhimmitude n’est pas seulement un ensemble de lois abstraites inscrites dans la shari’a, mais aussi un ensemble de comportements développés par les dhimmis eux-mêmes pour s’adapter et survivre à l’oppression, à l’humiliation, à l’insécurité. Ceci a produit une mentalité particulière ainsi que des comportements sociaux et politiques essentiels à la survie de populations d’une certaine façon toujours otages.

Les dhimmis sont des êtres inférieurs qui subissent l’humiliation et les agressions sans répondre. Leurs agresseurs jouissent de l’impunité que leur procure leur haine, leur sentiment de supériorité et la protection de la loi. La culture de la dhimmitude qui se répand en Europe est celle de la haine, de l’impunité du crime contre les non-musulmans, importée des pays arabes avec le Palestinisme, la nouvelle sous-culture européenne élevée au niveau d’un culte, étendard du combat exaltant de l’Union Européenne contre Israël.

A Munich, la France n’avait pas renoncé à sa culture, à son histoire, elle ne s’était pas germanisée, elle n’avait pas proclamé que la source de sa culture était la civilisation germanique.

L’esprit de la dhimmitude qui obscurcit aujourd’hui l’Europe découle non pas d’une situation imposée, mais d’un choix fait librement et systématiquement mené dans ses applications politiques depuis 30 ans.

Le grand islamologue et islamophile, William Montgomery Watt, décrivait ainsi la disparition du monde chrétien des pays arabisés dans son livre The Majesty that was Islam : (1974) « Il n’y eut rien là de tragique, ce fut une mort douce, à petit feu. » Naturellement Montgomery Watt se trompait, ce fut une agonie extrêmement tragique dont en témoignent encore au XXe siècle le génocide des Arméniens, la résistance des Chrétiens au Liban dans les années 1970-80, et depuis quelques décennies le génocide au Soudan et le conflit israélo-arabe, qui n’est que l’un des éléments du combat millénaire des peuples épris de liberté contre la dhimmitude, de la dignité de l’homme contre l’esclavage de l’oppression et de la haine. Mais cette observation de Montgomery Watt s’applique aujourd’hui, parfaitement à l’Europe.

1) Je dois à Andrew Bostom, de m’avoir signalé les œuvres de C.-E. Dufourq.

2) Pierre Lyautey (neveu du Maréchal) « Le nouveau rôle de la France en Orient », Comptes rendu des séances de l’Académie des Sciences d’Outre-mer, 4 mai 1962, p.176, voir aussi Jacques Frémeaux, Le monde arabe et la sécurité de la France depuis 1958, PUF, Paris 1995.

3) Tariq Ramadan, “Critique des (nouveaux) intellectuels communautaires”, Oumma.com, 3 October 2003.


* Spécialiste des minorités religieuses dans les pays d’Islam, Bat Ye’or a publié Le Dhimmi, Profil de l’Opprimé en Orient et en Afrique du Nord depuis la conquête arabe (Paris, Anthropos, 1980), Les Chrétientés d’Orient entre jihâd et dhimmitude (Paris, Cerf, 1991), Juifs et Chrétiens sous l’Islam : les dhimmis face au défi intégriste (Paris, Berg International, 1994), et plus récemment Islam and Dhimmitude : Where Civilizations Collide (Cranbury, NJ, Associated University Presses, 2002).  www.dhimmi.org et  www.dhimmitude.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Le WEB Résistant
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :