Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 22:31

L'imposture Persépolis mise à nu : Marjane Satrapi super menteuse 

par Imam Grouik-Grouik
SITA un moment, SITA un timbre alors participe à l'opération SITA !SITA un moment, SITA un timbre alors participe à l'opération SITA !Retour sur Persepolis : synthèse des gros mensonges de la réalisatrice et des éléments de manipulation du film et de la BD avec nouvelle action à la clé. Travail effectué à partir des articles d'Iran Resist sur la question, avec l'aimable autorisation du site. Opération à destination essentiellement de la France, sauf si le film passe près de chez vous hors de France...



NDLR : Résistance selon Marjane Satrapi, réalisatrice de Persepolis = Résistance pour... le voile


Mensonge biographique numéro 1. Marjane Satrapi répète à qui veut l’entendre qu’elle est une « princesse rouge » : une descendante des Qajar et de parents membres du parti communiste iranien Toudeh.
Réalité. Marjane Satrapi n’a jamais cherché à prendre contact avec les deux éminents membres du Toudeh, ni avec aucun autre représentant de ce parti en France, au point que pour ces derniers, « Marjane Satrapi » est une création romanesque envoyée en France pour capter l’attention d’un public de gauche.

Mensonge biographique numéro 2. L’autre élément de l’identité de Satrapi serait ses aïeux royaux liés à la Dynastie Qajar, dynastie qui ruina littéralement l’Iran et vendit l’ensemble de ses ressources minérales et pétrolières aux Anglais.
Réalité. L’examen du site des descendants de la dynastie Qajars montre qu’il n’y a aucun Satrapi (nom de la mère de Marjane) ni aucun Ebrahimi (nom du père) ni parmi les descendants d’Ahmad Shah, ni parmi les descendants de Mohammad Ali Shah, ni parmi les descendants de Nasser Eddin Shah (la première version des propos de Satrapi publiée par Wikepedia), ni nulle part dans cette dynastie (liste de toutes les familles liées aux Qajars).

Mensonge biographique numéro 3. Comme conséquence de son sang bleu, Satrapi affirme également appartenir à une famille aisée.
Réalité. Sa famille est inconnue et sans une réputation de famille riche.

Mensonge biographique numéro 4. Ebrahim Ebrahimi [qui] est selon sa fille heureux possesseur d’une compagnie de distribution de gaz en Iran.
Réalité. Il y n’avait aucun Satrapi ou Ebrahimi dans ses relations du travail, les compagnies alors en fonction étaient : Parsia Gaz (appartenant à un Libanais du nom d’Azrapour), la danoise Iran Gaz, Buthan ‘appartenant à M.Khalili), Pasargad Gaz (M. Dehlavi), Alvand Gaz (M. Dadress), Buta Gaz (Kalhor), Orsa Gaz (MM. Ghobadian & Naraghi) et Pars Gaz (Nik Akhtar). Le père de Satrapi est un personnage flou dont on ne connaît rien.

Mensonge biographique numéro 5. Elle affirme avoir été au lycée laïque français de Téhéran dans un environnement mixte.
Réalité. Ce lycée extraordinaire qui avait presque 100% de réussite au bac, lycée où toutes les matières étaient enseignées en Français a été mixte jusqu’à la révolution, mais dès 1980, il n’était plus ni laïque, ni mixte, ni français. La scolarité de Satrapi en langue française a duré de l’âge de 1977 à 1979 (deux ans). Par ailleurs, son nom ne figure pas sur la site des anciens du lycée Razi (ni à Satrapi, ni à Ebrahimi). Par la suite, selon les récits (BD ou interviews), elle aurait été envoyée en 1982 ou 1983 ou en 1984 à Vienne et elle en serait revenue en 1986 ou 1988. Ce lycée est très coûteux (5000 € par an) et seuls les membres liés au régime sont autorisés à envoyer les membres de leurs familles à l’étranger et à ce prix.

Mensonge biographique numéro 6. Elle affirme être arrivée en France en 1994 et jusqu’à très récemment elle disait avoir obtenu sa nationalité française entre 1994 et 1997.
Réalité. Dans un entretien avec le Figaro Madame, elle avoue que c’est Jack Lang qui lui a obtenu sa naturalisation en 2006. Quand Satrapi a fait le tour des Etats-Unis pour parler de son livre, elle s’y est rendue munie d’un passeport du régime des mollahs. Elle a ainsi sillonné le monde munie d’un visa, d’une autorisation et d’un passeport livré par les mollahs pour répandre sa version de la révolution islamique et sa version très édulcorée de la condition féminine.

Mensonge biographique numéro 7. Dans son entretien avec le Parisien, elle dit qu’elle ne parle pas de l’Iran car elle ne peut pas y aller et elle ne sait pas ce qui s’y passe.
Réalité. Nous lui rappelons au passage que sa maman et son papa vivent là-bas et sont censés lui raconter leurs vies et leurs soucis. En réalité, ses propos sous-entendent que les opposants exilés ne sont pas qualifiés pour parler d’un pays qu’ils ont quitté : Après sa définition de la laïcité, voici sa version de la résistance.

Persépolis : Manipulation 1. La BD fait croire que les iraniennes peuvent agir en super héros et tenir tête aux pasdaran et aux mollahs.
Réalité. C'est totalement faux vu qu’elles deviennent des femmes à 9 ans mais qu’elles doivent obtenir l’autorisation d’un père, d’un mari ou d’un tuteur, pour entreprendre des études, travailler et voyager.

Persépolis : Manipulation 2. Avant, l’Iran était selon Marjane dirigé par « un monstre » et il était nécessaire que la « gauche iranienne » dont elle est issue face alliance avec les mollahs pour chasser le « tyran ». Dans cette première partie de Persépolis, Satrapi dresse un tableau sombre de l’Iran des années 70 où les miséreux sont oubliés et « le roi » croule sous les richesses. Arrive la révolution dans la joie et les cris et Marjane Satrapi attribue deux des plus ignobles crimes des mollahs au Roi [1] et passe totalement sous silence le nombre astronomique des victimes et des exécutions sommaires. Dans la seconde partie, plus aucune mention des pauvres en Iran. Il n’y a que des femmes rigolotes, qui font du ski, qui s’habillent à la mode parisienne ou en imitant les séries américaines, pour sortir, draguer... Elles boient, elles fument, elles engueulent les miliciens, elles font des études, elles font du sport, elles arrivent à convaincre les mollahs par des rhétoriques éclairées, et elles roulent dans leurs petites voitures rapides... Ceci est le miroir tendu au lecteur pour qu’il s’identifie à une héroïne inexistante.

Satrapi est un produit marketing conçu pour plaire à une gauche qui ne connaît ni l’Iran, ni son histoire et encore moins le rôle anti-social joué par les communistes qui ont sans cesse fait front commun avec tous les adversaires des réformes sociales. Le livre de Satrapi est formaté pour les occidentaux de gauche et non pour les Iraniens qui y voient des images peu agréables : l’alliance des communistes et des mollahs qui a plongé le pays dans le néant. Persépolis est écrit pour vous et non pour les Iraniens. Il n’a pas de public en Iran car en plus il usurpe un nom lié à la Perse pour le mêler à une identité islamique qui a toujours combattu Persépolis, la Perse, Cyrus le grand, le fondateur de la première charte des droits de l’homme, le libérateur du peuple juif. Cette période qui fait rêver tous les Iraniens est qualifiée par Satrapi d’une nuit de 2500 ans : une expression utilisée uniquement par Khomeiny. Le livre recycle également la haine pour Israël et qualifie Sadate et le Shah de traîtres au Moyen-Orient pour avoir signé un accord de paix historique avec Menahem Begin.

Persépolis : Manipulation 3. Omissions. la BD Persépolis a également oublié d’évoquer le cas Rushdie et cette Fatwa. Cette BD qui dresse un inventaire des évènements marquants de la révolution islamique a la caractéristique d’avoir oublié des faits qui sont par le plus grands des hasards fort préjudiciables pour la république islamique d’Iran. Ainsi on n’y trouve aucune référence à la lapidation, à l’amputation d’une main, puis d’une jambe et ensuite de l’autre main pour les voleurs multirécidivistes, aucune référence à l’énucléation, aucune référence à ceux que l’on fouette et qui meurent par hémorragie interne. La BD inventaire a également oublié dans son inventaire de dire que les fillettes sont considérées comme des femmes dès l’âge de 9 ans, et qu’elles peuvent avoir leurs premières règles alors qu’elles sont déjà mariées depuis quelques années. Cet inventaire bien incomplet a également oublié de préciser que le viol n’est pas reconnu comme un délit en Iran. La personne violée est considérée comme une coucheuse peu vertueuse et risque la lapidation ou une peine de substitution comme la pendaison… pas étonnant que les filles hésitent à porter plainte.

Persépolis : Manipulation médiatique 1. L’auteur est identifié à la gauche et ses lecteurs de gauche s’identifient à elle. Elle n’a qu’à leur dire ce qu’elle veut et leur tendre un miroir sur la vie d’une jeune fille très moderne et pleine de doutes, une Bridget Jones sous le voile.

Réalité. L’auteur est identifié à la gauche et ses lecteurs de gauche s’identifient à elle. Elle n’a qu’à leur dire ce qu’elle veut et leur tendre un miroir sur la vie d’une jeune fille très moderne et pleine de doutes, une Bridget Jones sous le voile. Elle remet ainsi en cause le principe de la laïcité qui est la matrice de la démocratie car elle libère les peuples de l’opium religieux.

Persépolis : Manipulation médiatique 2. Dans un extrait qui est en notre possession (nous n’arrivons pas à le comprimer en flash ou en wmv), Satrapi dit que les iraniens ne sont pas des terroristes.
Réalité. Le monde ne regarde pas vers l’Iran en y voyant un peuple de terroristes mais un peuple victime de terroristes islamiques au pouvoir. Avec une formulation très particulière, elle crée la confusion entre les islamistes au pouvoir et leurs victimes.

Persépolis : Manipulation médiatique 3. Elle enchaîne sur l’horreur que lui inspirent les propos qui qualifient l’Iran (c’est-à-dire la république islamique) d’Etat terroriste.
Réalité. Le monde considère le régime comme étant une entité terroriste et non les « iraniens » ! C’est une manipulation qui ne profite guère au peuple iranien.

Persépolis : Manipulation médiatique 4. Elle dit avoir fait un film pour faire comprendre que « ces gens » sont comme vous et moi, ils aiment leurs parents, ils aiment manger des glaces et aller à la piscine.
Réalité. Mais elle ne parle pas des « iraniens ». Elle parle de « ces gens » au pouvoir, des mollahs et des Pasdaran ou des miliciens bassidjis, ces terroristes qui aiment leurs parents, mangent des glaces et vont à la piscine. Du fait, ce que dit Satrapi est une formulation délibérée pour dédouaner le régime des mollahs de son étiquette de terroriste islamique. Ces propos de Strapi heurtent les « iraniens », surtout ceux qui vivent encore en Iran et espèrent un élan de solidarité venant de l’Europe. Ses propos trompent les Européens qui oublient le peuple iranien pour se concentrer sur une oeuvre en tout point tendancieuse. La plupart des iraniens sont bien trop pauvres pour se payer des glaces et la piscine.

Persépolis : Manipulation médiatique 5. Dans une vidéo, Satrapi, entre deux gorgées de coca-cola et deux rires gras, déblaterre sur la laideur de l’identité nationale.
Réalité. L’identité nationale des iraniens est un refuge pour résister à l’islamisme du pouvoir. C’est elle qui a permis à l’Iran de préserver sa langue et sa culture dans le monde musulman depuis 14 siècles. Son language du corps est blessant car les iraniens attendent de leurs compatriotes exilés qu’ils parlent à leur place et racontent leur calvaire et non qu’ils oublient de mobiliser les occidentaux pour les soutenir, qu’ils agissent comme si de rien n’était et qu’en plus qu’ils salissent leur seul rempart contre la barbarie, cette identité nationale vieille de plusieurs miliers d’années.

Persepolis Manipulation médiatique 6.
« Fiftiz.fr » demande à Satrapi : Quelle est la situation des femmes en Iran ? Elle répond : Dans l’enseignement supérieur, 60 % des étudiants sont des femmes, y compris dans les filières scientifiques et techniques. Ce chiffre à lui seul annonce un profond changement dans la société iranienne. Je pense que les mentalités évoluent.

Réalité. C’est la réponse officielle des responsables du régime quand ils veulent éviter de parler du code civil iranien. Ce code civil est publié sur Internet par différents organismes dont des sites juridiques qui comparent des textes de lois de différents pays du monde. Il est de ce fait inadmissible que les journalistes prétendent ignorer quelle est la condition des femmes en Iran. On ne peut se prétendre journaliste tout en faisant abstraction du fait qu’à 9 ans une fillette iranienne devient une femme pénalement responsable devant la loi, c’est-à-dire qu’en cas de viol, la loi la juge responsable d’avoir sexuellement stimulé son violeur.

Persépolis : Manipulation médiatique 7. Cannes. Le régime des mollahs a protesté contre la sélection du long-métrage animé de « l’exilée iranienne Marjane Satrapi », Persépolis, au Festival de Cannes, car ce film porterait un regard critique sur la révolution islamique.
Réalité. Pour comprendre ce Buzz, il faut revenir en arrière : Les BD de Persépolis sont en vente depuis l’an 2000 et pas une seule fois les mollahs n’ont protesté contre elles et même leurs sites d’info comme iranian.com ou Rooz Online, ces deux sites proches de Rafsandjani ont chanté les louanges de cette œuvre si particulière pendant des années. Pour donner de la crédibilité à ses faux opposants et opposantes intérieurs, le régime des mollahs fait semblant de les persécuter en respectant un timing précis. En Iran, ceci se traduit par des arrestations de complaisance à des dates commémoratives et ici, chez nous, ceci prend la forme d’une protestation contre la sélection officielle à Cannes. Mais la partie la plus drôle est que cette sélection était connue depuis des semaines, mais le régime des mollahs a choisi l’avant-veille de la projection de Persépolis de Marjane Satrapi pour protester afin de lancer une polémique et faire de la publicité pour cette œuvre très particulière qui est une ode à la Révolution islamique et dont son auteur est une militante médiatique pour la liberté du port du voile.

Déclarations délirantes de Marjane Satrapi 1. « Je suis une vraie amoureuse de la liberté et une vraie démocrate ouverte à toutes les indignations, à toutes les protestations, à toute critique, et je pense qu’on ne peut construire que dans les critiques et la protestation : Il faut un dialogue ouvert »

Dialogue ouvert avec des tortionnaires, des lapideurs, des nazis en babouche ?

Déclarations délirantes de Marjane Satrapi 2. « Le vrai ennemi de la démocratie, ce n’est ni un régime, ni une personne, ni un gouvernement, le vrai ennemi de la démocratie, c’est la culture patriarcale »

On est exactement dans la perspective d'une autre demoiselle passablement perturbée : Houria Bouteldja.

Objectifs de Persepolis. Cette BD et ce film ne sont pas destinés aux iraniens mais à ceux qui ne connaissent rien de l’Iran. Ils les trompent, en leur dressant l’image d’un régime qui évolue doucement dans le bon sens. Son objectif est de tuer les urgences et que les lecteurs jeunes et généralement de gauche de BD deviennent méfiants vis-à-vis des récits horribles que les exilés leur racontent sur l’Iran.

En sortant de Persépolis, vous ne serez pas tétanisés au point de vouloir demander à Bernard Kouchner de ne pas accepter de rencontrer un représentant du régime des mollahs.

Pourtant vous le devriez car là-bas on a dépénalisé le viol et la pédophilie. Là-bas on lapide, là-bas on pend les prisonniers dans la rue et on les laisse devant les yeux des enfants. Là-bas on vend ses organes pour survivre. Là-bas on vend ses enfants à des pédophiles. Là-bas on se défonce pour oublier toutes ces horreurs.

Rappel. Le mensonge et la dissimulation sont une donnée culturelle incontournable de l'islam chiite plus encore que de l'islam sunnite du fait de la longue histoire de persécution du premier par le second. Ils sont clairement indiqués par la charia et rentrent dans le cadre du djihad. Lire cette conférence pour mieux comprendre ce que l'on entend par takkya ou
takia.

Article de synthèse basé sur les documents fournis par les articles de l'excellent
Iran Resist, à consulter pour plus de détails.



Nous avions fait déjà une précédente opération sur Marjane Satrapi, en nous attardant sur l'équipe de France-Inter, partenaire du film. Il nous semble intéressant de revenir à la charge avec cet article. Comme Iran Resist ne cesse de dire que les mails envoyés à diverses personnalités sont restées lettres mortes, nous allons plutôt envoyer des vraies missives par la Poste afin d'informer toutes ces personnes de qui se cache derrière Persépolis. [ndlr : instruction de l'Opération SITA dans l'image]

Le-Blog-du-Cochon-Hallal.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Réinformation
commenter cet article

commentaires

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :