Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la Résistance sur Internet
  • Le blog de la Résistance sur Internet
  • : Le WEB Résistant est le seul site francophone présentant toutes les références sur les sites de réinformation. Faites-le connaître autour de vous ! Ne restez pas seul, nous sommes nombreux.
  • Contact

Profil

  • Cyber-résistant
  • Ni totalitarisme nazi,
 ni totalitarisme communiste,
 ni totalitarisme islamique
  • Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamique

En bref

ajouter-favoris.png

Abonnement

Inscription à la newsletter

  

Center for Vigilant Freedom

The 910 Group

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Counterjihad Calendar 2009
The Counterjihad Calendar 2010

Counterjihad Brussels 2007

Counterjihad Vienna 2008

Counterjihad Copenhagen 2009

Counterjihad Zurich 2010

EU Eurabia Francais

Le Bulletin de Réinformation de Radio Courtoisie

 
FAIRE LE TEST POLITIQUE ?

http://img263.imageshack.us/img263/2081/diagrammenolan.jpg

 

Web Statistics

 
Locations of visitors to this page

Entête

http://www.wikio.fr

"Si vous entendez ce message, c'est que vous êtes la résistance."

International Civil Liberties

About

The International Civil Liberties Alliance is a project of the Center for Vigilant Freedom Inc.  We are an international network of groups and individuals from diverse backgrounds, nationalities and cultures who strive to defend civil liberties, freedom of expression and constitutional democracy.

We aim to promote the secular rule of law, which we believe to be the basis of harmony and mutual respect between individuals and groups in the increasingly globalised world, and to draw attention to efforts to subvert it.  We believe in equality before the law, equality between men and women, and the rights of the individual and are open to participation by all people who respect these principles.

We believe that freedom of speech is the essential prerequisite for free and just societies, secular law, and the rights of the individual.

We are committed to building and participating in coalitions in all parts of the world to effect significant progress in protecting rights of the individual which are sadly being eroded in many countries including those in the West.


Rejoindre le forum

 

The Center for Vigilant Freedom

23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 22:55

 

Typologie des racismes

Ces analyses distiguent deux formes distinctes de racisme exposés en détails dans La Force du préjugé (1987) :

  • *D’une part, un racisme « hétérophobe », « pseudo-universaliste », qui rejette la différence et prétend assimiler à une identité unique les groupes voulant conserver leurs différences. Ce racisme est basé sur une logique inégalitaire, et fonde ses catégories sur les caractères somatiques(couleur de la peau, taille, forme du crâne, etc) des individus.
  • *D’autre part, un racisme « hétérophile », qui prône le particularisme, et entend conserver des différences exclusives entre les groupes. Cette forme s'appuie sur une logique différentialiste. Parfois décrite comme un néo-racisme, elle fonde ses explications du cours de l'histoire ou du fonctionnement social sur des catégories élaborées à partir de traits culturels (mœurs, langue, religion, etc).

En conséquence, ces deux racismes appellent deux anti-racismes symétriques. Au racisme hétérophobe, s'oppose un antiracisme « différentialiste », lié au relativisme culturel. Il prône l'égale reconnaissance des différentes cultures. Au racisme « hétérophile » et « mixophobe », s'oppose un antiracisme universaliste de teneur « assimilationniste », qui plaide pour le mélange des cultures et l'universalité des valeurs humaines.


 L' « antiraciste », un être pas toujours courageux et parfois contradictoire
 

• L' « antiraciste », c'est bien connu, est un humaniste. C'est pourquoi il rejette une France prospère et équilibrée qui ne pratiquerait qu'une immigration raisonnée, bloquant nécessairement ceux qu'elle ne peut assimiler. Il est en effet beaucoup plus humain que tout le pays (étrangers et immigrés compris) connaisse la faillite, c'est-à-dire l'errance et la loi du plus fort dans les rues (comme lors de la faillite de l'Argentine), sous le poids d'une immigration toujours plus coûteuse, ou que tout le pays connaisse la guerre civile entrainée par un communautarisme toujours plus agressif.

• L' « antiraciste » n'est pas raciste, surtout pas. Même si il pense que les Gaulois sont plus racistes que les autres, et donc inférieurs aux autres races de ce point de vue là.

• L' « antiraciste » est contre les ghettos, car il pense à juste titre que les conditions de vie qu'on y trouve contribuent à la révolte communautaire de certains immigrés. Et si il a imposé aux communes une loi qui les oblige à contruire 20% de logements sociaux, c'est par esthétisme urbain.

• L' « antiraciste » rejette, à juste titre, l'idée qu'une race soit considérée comme supérieure. Il en déduit que le métissage est ce qu'il y a de mieux pour l'humanité, et qu'en conséquence, le métis est supérieur aux races historiques de la planète.

• L' « antiraciste » veut mélanger les Nations pour instaurer la paix entre celles-ci. Il préfère la guerre créée à l'intérieur des Nations, entre les communautées créées et développées par l'immigration massive.

• Pour éduquer et traquer les vilains « racistes », l' « antiraciste » a inventé le « testing ». Malheureusement, les hypermarchés et les « fast-food » musulmans passent entre les mailles du filet, et s'obstinent à n'embaucher que des vigiles de couleur ou des Musulmans.

• Alors qu'un nouveau diagnostic de SIDA sur trois en 2004 concerne une personne originaire d'un pays d'Afrique subsaharienne (AP 16.09.05), l' « antiraciste » pense qu'il faut en priorité trouver un remède à la maladie et faire de la prévention, et continuer de laisser entrer sans contrôle (dont sanitaire) l'immigration en France. En effet, lorsque le SIDA se sera ainsi développé gravement dans tout le pays, il n'y aura plus de discrimination entre les Français et les Africains.

• L' « antiraciste » a beaucoup de compassion pour le Tiers-Monde. Ça lui permet d'oublier la misère qu'il y a autour de lui, qui lui est insupportable, et qu'il est incapable de résorber.

• L' « antiraciste » a beaucoup de compassion pour le Tiers-Monde. Tellement, qu'il voudrait en tiers-mondiser la France.

• L' « antiraciste » pense à juste titre que les pays d'Europe (et demain du monde) doivent collaborer ensemble pour résoudre divers problèmes globaux. Mais partant de là, il en déduit qu'il est obligatoire que ces pays abandonnent leur indépendance et leur liberté pour former un gouvernement centralisé européen (et demain mondial). De la même façon, lorsque l' « antiraciste » collabore avec ses collègues de travail « antiracistes », ils renoncent ensemble à leur liberté et à leur indépendance, mélangent leurs familles et adoptent un mode de vie commun, pour former une grande famille merveilleuse qui s'entend parfaitement et qui a exactement les mêmes interêts.

• L' « antiraciste » a beaucoup d'humour. Mais il pense quand même qu'il vaut mieux éviter les blagues « racistes » qui mettent en cause les Noirs, les Arabes ou les Juifs. C'est pour cela qu'on a cessé ce type de blague dans les média, alors qu'elles étaient répandues dans les années 80 (par Coluche par exemple) et que tout le monde en riait joyeusement. Si l' « antiraciste » a laissé perdurer les blagues sur les Belges, il a remplacé les autres par des blagues sur les Blondes. Car être blond ce n'est pas appartenir à une race, c'est juste avoir des gènes qui donnent à vos cheveux le caractère blond.

• Le jeune « antiraciste » est un rebelle. Il se rebelle contre la bête immonde morte depuis 60 ans, mais qui depuis l'enfer contrôle toujours les médias et le système pour manipuler les esprits.

• Dans sa lutte effrenée contre le « racisme », l' « antiraciste » en arrive rapidement au surmenage. Il est ainsi régulièrement sujet à des hallucinations. Comme certains nationaux-socialistes qui voyaient des Juifs partout, l' « antiraciste » voit des nationaux-socialistes partout, et ses enfants vérifient chaque soir avant de se coucher si il n'y a pas un nazi sous leur lit.

• L' « antiraciste » a un esprit libre. Toutefois si on peut lui désigner le méchant sur lequel il pourra se défouler sans trop réfléchir, cela lui gagne du temps.

• Dans la cour de l'école, lorsque des enfants se disputent, l' « antiraciste » punit toujours celui qui a porté un coup à l'autre. Mais dans la vie de tous les jours, l' « antiraciste » pense que si les « jeunes » agressent physiquement les autres, c'est de la faute des Gaulois « racistes ».

• L' « antiraciste » rejette, à juste titre, les camps dans lesquels on concentre des personnes pour les soumettre. Toutefois, si on peut réduire les « barrières douanières et autres » (selon les termes de la morte-vivante constitution européenne) qui nous séparent de la Chine communiste et de ses camps de travaux forcés, cela facilitera le commerce international et le métissage.

• L' « antiraciste » sait faire preuve de logique. Pour résoudre le problème de la révolte des « jeunes », l' « antiraciste » pense à juste titre qu'on ne devrait pas parker les immigrés dans des ghettos. Ces derniers arrivant du Tiers-Monde dépourvus de tout, il en déduit que l'État français devrait offrir un pavillon à chacune de ces millions de personnes.

• L' « antiraciste » n'aime pas le racisme. Bien sûr. Mais ce n'est pas lui qui, par l'immigration massive, s'entête à faire venir chez nous en masse des racistes anti-blancs, et plus généralement anti-Français, qui hurlent publiquement et explicitement leur haine de la France et des Français dans des textes de rap. C'est la bête immonde.

• L' « antiraciste » est pour la dignité de l'être humain, il aime à le repéter souvent. Mais il a une définition de cette dignité un peu divergente de celle du dictionnaire. Il pense en effet qu'un immigré du Tiers-Monde est plus digne sans travail, dans un immeuble vétuste d'une France qui n'a même plus les moyens de subvenir aux besoins de ses propres compatriotes, plutôt qu'oeuvrant avec fiereté pour le pays de ses racines qu'ils affectionne tant, conquérant avec honneur sa liberté et celle de son peuple.

• L' « antiraciste » aime la « différence », car elles sont une « richesse ». Mais pas trop quand même. En prônant, on ne sait précisément pourquoi, le métissage des peuples, il souhaite ainsi la création d'un unique peuple, uniforme, dénué de toute différence véritable.

• L' « antiraciste » aime le multiculturalisme. Mais pas n'importe lequel. Si il voue un culte au multiculturalisme à l'intérieur des Nations (nécessairement délimité par les communautés), il a une sainte horreur du multiculturalisme planétaire délimité par les Nations. C'est juste une question de distance, apparemment.

• L' « antiraciste » organise régulièrement des marches en mémoire de personnes de couleur mortes après une agression « raciste ». Malheureusement lorsque c'est un Blanc qui est sauvagement agressé, l'« antiraciste » en week-end ne peut pas organiser de telles marches. Cela est tout à fait compréhensible, car il doit récupérer d'une semaine ereintante occupée à chasser le « raciste ».

• L' « antiraciste » a des grands principes de liberté qu'il reconnaît à chacun et dans toutes les situations. Il pense par exemple que l'ex-loi qui reconnaissait le rôle positif de la colonisation française était malsaine car « ce n'est pas à la loi de faire l'histoire ». Mais s'agissant de la seconde guerre mondiale il pense quand même que c'est à la loi du communiste Gayssot de faire l'histoire, et d'instaurer comme vérités officielles les conclusions du tribunal militaire de Nuremberg, 60 ans après.

• L' « antiraciste » prend énormément à coeur son combat contre le racisme. Ainsi, lorsqu'il n'a plus de travail, l' « antiraciste » créé lui-même du racisme, pour pouvoir continuer à vivre. C'est ainsi par exemple qu'il diffuse de faux SMS racistes dans une émission de Marc-Olivier Fogiel, ou qu'il organise un coup monté comme l'affaire de Carpentras. L' « antiraciste » fait preuve là d'une conscience professionnelle admirable.

• L' « antiraciste » combat l' « amalgame », selon son propre terme. Toutefois, si il lui arrive d'amalgamer racisme et rejet sensé de la folle politique criminelle d'immigration massive, c'est à cause de la fatigue.

• L' « antiraciste » n'aime pas les dictatures (quoiqu'il est la plupart du temps très discret à propos des dictatures communistes). Toutefois, il préfére tout de même qu'on interdise de parler à ceux qui tiennent des propos « racistes », selon la qualification définie par les « antiracistes » eux-mêmes. C'est-à-dire aux opposant politiques qui contestent librement la politique d'immigration massive.

• Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l' « antiraciste » sait faire preuve de compréhension à l'égard des sentiments identitaires. Ainsi, il demande qu'il y ait plus de Noirs à la télévision afin que leurs semblables puissent s'identifier. Par contre il ne comprend pas que certains Français de souche aient du mal à s'identifier à travers l'équipe de France de football Black-Black-Beur. Il s'indigne alors vivement et qualifie ces personnes de « racistes », voir même de « nazis ».

• Pour l' « antiraciste », lorsque l'équipe de France de football gagne la coupe du monde c'est l'équipe de France Black-Blanc-Beur. Lorsqu'elle perd dés le premier tour, c'est l'équipe de France « tout court ».

• L' « antiraciste » combat bien sûr toute discrimination fondée sur la race. À juste titre. Même s'il aimerait bien que l' État favorise les « minorités visibles », soit une discrimination raciale déguisée avouée à demi-mots, dite « positive » (mais négative pour les autres). Mais il ne s'agit pas de racisme. C'est un hommage émouvant à François Mitterrand, décoré de la Francisque pour avoir fidèlement servi le régime de Vichy, seul régime Français depuis 60 ans à avoir appliqué une discrimination d'État à l'encontre d'une catégorie de citoyens.

• L' « antiraciste » tient précieusement à son image d'« antiraciste ». Lorsque l' « antiraciste » est en société, il se donne toujours du mal pour être plus souriant et poli avec les personnes de couleur qu'avec les Blancs. Lorsque les premiers disent ou font quelque chose d'inintéressant ou de stupide (cela arrive, osons le dire), l' « antiraciste » prend sur lui, et montre de la sympathie. Mais si le même acte ou la même parole est initié par un Blanc, il manifeste sans complexe son ironie ou son mépris.

• Pour prouver qu'il n'est pas raciste, car il serait alors rejetté par ses copains « antiracistes » qui guettent le moindre faux-pas, le jeune « antiraciste » (et parfois le moins jeune) tient absolument à avoir une fiancée ou un fiancé de couleur (qui ne se doute pas toujours de n'être qu'une caution, ou qui tout simplement joue le même jeu que son « amoureux »).

• On le sait, l' « antiraciste » est tolérant, et il tient. Mais parfois il se laisse aller. Si il tolére effectivement toujours les criminels et délinquants issus de l'immigration qui tuent, violent et dealent, il a tendance à s'énerver facilement s'agissant des « racistes » qui réagissent mal, même si ce n'est que verbalement la plupart du temps, lorqu'ils en sont les victimes.

• On peut penser que l' « antiraciste » a parfois tendance à confondre les causes et les conséquences. Car il aime culpabiliser les victimes de l'insécurité qui votent FN en connaissance de cause, mais ne s'aventure jamais à faire la leçon à la racaille, pourtant raciste-anti-Français revendiquée, et dont la haine est incontestablement matérialisée chaque jour par des agressions physiques toujours de plus en plus odieuses. Mais c'est parce qu'il vaut mieux imposer aux victimes de « tolérer » une dose de violence supplémentaire, plutôt que d'énerver inutilement les agresseurs eux-mêmes.

• L' « antiraciste » pense que la préférence nationale c'est la « haine » envers les autres Nations ou races. En effet, sa préférence envers les membres de sa famille entraine chez l'« antiraciste » la haine des voisins.

• L' « antiraciste » condamne la violence. Toutefois, lorsqu'elle est initiée par une personne de couleur, ce n'est pas de sa faute.

• L' « antiraciste » est contre les ratonnades, à juste titre. Toutefois, si on peut « avoir ce courage là, et aller le jour du 1er mai au Front National et aller casser du toubab beaucoup plus musclé », comme le lançait l' « antiraciste » Paul Amar dans son émission « États-generaux » sur France 5 (10.10.05), l' « antiraciste » n'a rien contre.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyber-résistant - dans Le WEB Résistant
commenter cet article

commentaires

lola 24/07/2007 00:44

je me vais de ce pas denoncer se site a over blog pour ça fermeture!!!!!!!!!!

Cyber-résistant 09/11/2007 04:03

Et moi à la commission européenne des droits de l'homme, pour atteinte à la liberté d'expression et apologie de crime de guerre... On peux rêver non ? Sinon, nous sommes toujours là...

Jumelage

Voir les articles

INDEX

 

 READ THIS BLOG IN ENGLISH WITH GOOGLE Click here

Ni totalitarisme nazi, ni totalitarisme communiste, ni totalitarisme islamiqueL'image “http://img57.imageshack.us/img57/3474/bouton3sitany0.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell


DOSSIER

LE LIBERTARIANISME

Informez-vous sur la philosophie politique libertarienne


« Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve. »     John Adams

DOSSIER

LE WEB RESISTANT 

lewebresistant.gif

Informez-vous sur la cyber-résistance

 

« Les religions chrétiennes furent sanglantes et meurtrières en s'éloignant de leurs textes tandis que l'islam le fut en se rapprochant des siens. »                                                      Eric Conan



DOSSIER

FONDAMENTALISME, DJIHADISME, TERRORISME

L’ISLAMISME EST UN TOTALITARISME

img80/3421/poing1bjr1.jpg

Ce qu’il faut savoir sur l’une des plus grandes menaces politiques et religieuses du XXIème siècle

 


« Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à suprimer la pauvreté »                                                   Winston Churchill

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE SOCIALISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le socialisme


« Le Communisme est l'Islam du XXème siècle. »                                                   Jules Monnerot


DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE COMMUNISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le communisme

 

« La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à gouter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.  »                            Carl Gustav Jung

 

DOSSIER

LISEZ LE rapport SUR LE NAZISME

Plus de 20 articles du blog C.R pour vous réinformer sur le nazisme


« Ils ignorent que les épées sont données pour que personne ne soit esclave. »                                                                                        Lucain

Partenaire :